Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Programme présidentiel : Le PNDES pour renforcer la gouvernance économique

La relance économique occupe une place de choix dans le programme du Président Roch Kaboré. Elle devrait s’appuyer sur un Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).

Le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) est conçu pour couvrir les cinq années du mandat présidentiel. Sur la période 2016-2020, il servira de cadre pour l’actualisation des politiques et programmes sectoriels et sera opérationnalisé à travers l’élaboration d’un programme global d’actions prioritaires triennal glissant, qui sera alimenté par des programmes d’actions sectoriels et un cadre de programmation budgétaire pluriannuelle. Le programme global d’actions prioritaires servira de cadre de dialogue entre le gouvernement, les partenaires nationaux (secteur privé, société civile) et les partenaires techniques et financiers qui soutiennent les actions de développement du Burkina Faso. Dans le cadre du PNDES, l’aménagement du territoire sera actualisé en tenant compte de la maîtrise de la démographie, de la question foncière, du développement urbain, des infrastructures et des mines. Le président promet également « une véritable rupture dans la politique budgétaire ». Il entend concrètement rationaliser les dépenses publiques, réduire le train de vie de l’Etat, améliorer l’efficacité et le rendement des services publics. A en croire le programme, « désormais, le budget traduira, avec clarté, les priorités retenues par l’Etat dans la conduite de la politique économique. Sur la base de ce principe, les ressources budgétaires seront affectées prioritairement à la mise en œuvre des réformes nécessaires pour accroitre significativement la productivité, la compétitivité structurelle de l’économie et la réduction de la pauvreté et des inégalités. » Ces actions seront renforcées par une culture de la transparence et de la reddition des comptes. Il a réaffirmé cette option le 31 décembre 2015 lors de la présentation des vœux. Roch Marc Christian Kaboré prend l’engagement de réaliser pleinement les objectifs de son programme pour l’amélioration des conditions de vie des populations et la création des emplois pour les jeunes et les femmes. Pour y parvenir, plus une seule seconde à perdre : « Les Burkinabè doivent se mettre immédiatement au travail ». La nomination du Premier Ministre et la formation du gouvernement seront des indicateurs assez intéressants de cette politique volontariste et de rupture.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles