Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Programme d’urgence pour le Sahel : Une subvention d’environ 6,56 milliards de F CFA pour le Burkina

Le Burkina Faso vient de bénéficier d’une aide budgétaire, à travers l’Agence Française de Développement (AFD), d’un montant total de 10 millions d’euro, soit environ 6,56 milliards F CFA. La signature de l’accord de subvention est intervenue, le mercredi 24 juillet 2019, entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kabore, et le Directeur de​ l’Agence française de développement, Tanguy Denieul.

C’est une subvention qui vise en particulier à soutenir les efforts du gouvernement burkinabè dans le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES), du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS). Elle permettra également de renforcer la capacité de l’Etat à délivrer des investissements et services publics dans les régions du Nord et de l’Est, touchées par l’insécurité. Pour ce faire, la subvention est repartie en deux tranches. La première d’un montant de 3,94 milliards de F CFA s’inscrit dans le cadre de l’appui budgétaire général classique et sera directement décaissée au profit du Trésor public afin de permettre au gouvernement de faire face à certaines dépenses prioritaires. La seconde d’un montant de 2,62 milliards de F CFA revêt un caractère spécifique, car ciblant les dépenses relatives PUS. « Ces dépenses sont relatives à la construction du centre de secours de Dori, y compris les voies d’accès et le raccordement aux réseaux. Elle servira également de contrepartie nationale à plusieurs programmes financés par l’Agence française de développement dans les régions de l’Est dans les domaines de la sécurité alimentaire, de développement rural et d’accès à l’eau potable.», a précisé le ministre des finances, Lassané Kaboré.

De l’avis de l’ambassadeur de France au Burkina, Lapeyre De Cabanes, la subvention qui  annonce un investissement accru de la République française en 2019 et pour les années à venir. « L’aide budgétaire française, en prêts et en dons, atteindra 34 millions d’euros en 2019 contre 10 millions d’euros ces dernières années, ce qui fait de la France le premier partenaire bilatéral du Burkina en matière d’appui budgétaire à partir de 2019», a-t-il confié.

 

Juste Bancé (Collaborateur)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles