Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Programme d’entretien routier : 100 milliards de F CFA pour la première tranche

 

Ecobank Burkina et la Banque internationale pour le commerce, l’industrie et l’agriculture au Burkina Faso (BICIA-B) ont signé le 5 juin 2018, une convention de crédit avec le Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B). Cette convention de crédit entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’entretien routier, lancé en 2017. Elle s’est tenue sous la présidence de Edith Clémence Yaka, ministre chargé du budget.

100 milliards de F CFA, c’est le montant dont bénéficie l’Etat burkinabè pour la mise en œuvre du programme d’entretien routier. Ce crédit est destiné à la première tranche du programme, dont le cout total est de 449 300 000 000 de F CFA. Outre ces deux institutions, la Bank of Africa (BOA), et la Société Générale, participent chacune à hauteur de 20 milliards de F CFA. Egalement, La BSIC et la CBAO, contribuent chacune à hauteur de 10 milliards de F CFA.

« La signature de ce jour est la concrétisation effective de la volonté du système bancaire national de compter parmi les acteurs du chantier du Burkina Faso. Ce financement est également la preuve d’une citoyenneté exemplaire. A travers cette mobilisation de fonds, nous faisons également la preuve de notre capacité à dépasser nos particularismes, pour nous mettre ensemble et partager le risque lorsque l’intérêt national le demande.» a confié Cheick Travaly, administrateur-directeur général de ECOBANK. « Cet investissement est la résultante d’un engagement pris au nom de tout le système bancaire national, à la conférence des partenaires du Burkina Faso, tenue en décembre 2016 » a-t-il ajouté.

Le ministre en charge du budget a exprimé sa satisfaction, en ce qui concerne ce partenariat, dans le cadre du financement du PNDES. Elle a également félicité les banques pour la mobilisation du fonds. « Nous sommes très fiers que l’engagement du secteur privé soit une réalité, plus singulièrement au profit du secteur des infrastructures» a déclaré Eric Bougouma, ministre des infrastructures. « Le financement concerne non seulement le programme ordinaire d’entretien et de travaux d’urgence de 2018-2020, mais également la construction de nouvelles routes, de plus de 300 km. Il s’agit de la construction de la route Fada-Gourma-Bogandé, de la RN 18, des routes de Boulsa-Sapaga, et Dori-Gorom Gorom », toujours selon le ministre des infrastructures.

Le programme porte sur l’entretien de 112 302 km de routes avec un délai d’exécution de 7 ans (2017-2023). Quant au taux de remboursement du crédit, il est de 6,75% sur une période de 7 ans.

 

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

 

 

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles