Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Produits alimentaires: Les services publics burkinabè invités à prioriser les mets locaux

Le chef du gouvernement burkinabè, Paul Kaba Thiéba, à travers une circulaire, a ordonné à «titre conservatoire et temporaire», la priorité pour l’administration publique de consommer les produits alimentaires locaux, afin de faire face aux difficultés d’écoulement.

SUR LE MEME SUJET...
En vue de faire face aux difficultés d’écoulement des produits alimentaires locaux, les autorités du Burkina Faso ont décidé de prendre des mesures fortes. Le but étant de «soutenir la commercialisation et la consommation des produits locaux essentiellement alimentaires». Ainsi, les structures publiques burkinabè consommatrices de produits alimentaires, ont désormais l’obligation «d’enlever en priorité ceux d’origine locale avant tout acte d’achat de produit similaire importé». La décision émane d’une note du Premier ministre (PM) Paul Kaba Thiéba, adressée le 13 janvier 2017 à l’ensemble de ses ministres et dont copie est parvenue à la rédaction de ecodufaso.com.
Selon le document, les services publics sont également tenus d’intégrer les mets locaux dans les menus des pauses-cafés, des pauses-déjeuners, des diners galas et des diners débats. Et ce, précise le document, lors des conférences, des groupes de travail, des comités de réflexion, des commissions techniques, des sessions des conseils d’administration, des sessions des comités de pilotage ainsi que toutes cérémonies officielles.
Le PM, dans la circulaire a précisé que ces «mesures fortes» ont été prises à titre «conservatoire et temporaire», en vue de faire aux difficultés d’écoulement des produits locaux, engendrant des problèmes de revenus pour les producteurs locaux.
Paul Kaba Thiéba a recommandé à ses ministres, d’accompagner ces opérations, d’une large campagne de communication qui mettra l’accent sur l’intérêt de la consommation des produits alimentaires locaux pour l’économie nationale.
Ces mesures interviennent quelques jours après la diffusion d’un reportage par la télévision nationale du Burkina, montrant le désarroi de producteurs locaux d’haricots verts dans le Bam (Centre-nord), face aux difficultés d’écoulement.
Au Burkina Faso, les acteurs du monde agricole ne cessent de faire la promotion des produits alimentaires locaux lors des grandes rencontres telles que les Journées agro-alimentaires (JAAL).

Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles