Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Production et commercialisation d’oignon : USADF accorde une subvention de 138 millions de F CFA

Crédit photo : AIB

L’Union départementale des producteurs d’oignon « Woroyiré» (Gloire à Dieu en langue bobo), et la fondation des Etats-Unis pour le développement en Afrique (USADF) ont signé, le 13 août 2020, un accord de subvention de 138 millions de FCFA. Cet accord dont bénéficiera l’Union sous forme de subvention permettra de renforcer la production et la commercialisation d’oignon.

Il s’agit pour l’Union à travers cette subvention, de poser les jalons d’une expansion de la production et de la commercialisation d’oignon à travers des investissements structurants. Au terme des trois ans de mise en œuvre, selon le président de l’Union, Ousmane Ouédraogo, l’ambition est de multiplier par quatre, les revenus issus de la vente d’intrants de production en passant de 4,9 millions de FCFA en 2020, à 21,2 millions de FCFA en 2023 et d’accroître de 59 %, le chiffre d’affaire global annuel en passant de 219 millions de FCFA en 2020, 348 millions de francs en 2023. Sur le plan de la production d’oignon, ce projet vise à multiplier les quantités d’oignon vendues et d’augmenter les rendements de 34 %.

A en croire la coordonatrice nationale de l’UASADF, Nathalie Tinguery, ce projet permettra de construire des entrepôts pour la conservation de l’oignon, de stabiliser les puits maraichers pour faciliter l’accès à l’eau, d’acquérir des motopompes, de mobiliser une assistance technique à travers le recrutement d’un comptable et d’un ingénieur agronome, et de renforcer des capacités des producteurs. Le projet va aussi permettre non seulement, d’acquérir des kits de compostage, des kits de traitement phytosanitaire, et  de matériels roulant mais aussi la mise en place d’un fond de roulement.

En rappel, l’Union départementale des producteurs d’oignon compte plus de 1119 membres dont 710 femmes issus de 58 groupements répartis dans trois villages. Par ailleurs, ce geste de l’USADF fait suite à un premier projet de 55 millions de FCFA de « Woroyiré » financé par l’USDAF. Il a été axé sur le renforcement des capacités entrepreneuriales des membres de l’Union et mis en œuvre, de septembre 2017 à septembre 2019.

Juste Bancé (Collaborateur)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.