Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Production de passeports burkinabè : L’ONI est prête à satisfaire la demande

L’Office national d’identification (ONI) a présenté aux journalistes, des carnets de passeports réceptionnés, le lundi 13 juin 2016 à Ouagadougou. Ces derniers devraient résoudre le problème de rupture d’établissement des passeports.

«Il n’y a plus de difficultés dans l’établissement des passeports ». C’est l’information donnée à la presse, par l’Office national d’identification (ONI), le lundi 13 juin 2016, à Ouagadougou. Selon le directeur général de l’ONI, Arsène Yoda, la rupture d’établissement des passeports constatée depuis un moment et qui a fait l’objet de plusieurs plaintes était due, au manque de carnets de production des passeports. Il a expliqué que lesdits carnets sont fournis par une société canadienne dénommée : Canadian Bank note company limited. Mais, il y a eu un non-respect des dispositions contractuelles vis-à-vis du fournisseur par l’Etat burkinabè.
Ce qui avait occasionné une rupture dans la production des passeports. Aujourd’hui, le problème est résolu, a insisté M. Yoda. « Les Burkinabè n’ont plus à s’inquiéter quant à l’obtention d’un passeport. Car, avec les 27 129 carnets reçus, nous serons en mesure de satisfaire tous les demandeurs », a-t-il rassuré. Par ailleurs, pour satisfaire les nombreuses demandes en instances, M. Yoda a fait savoir que l’ensemble du personnel de production a été réquisitionné à cet effet. « En temps normal, nous produisons en moyenne 350 à 400 passeports par jour. Mais dorénavant, nous sommes à plus de 500 par jour », a-t-il souligné. Il a soutenu que plus de 10 000 passeports en instances ont déjà pu être délivrés. En outre, le DG de l’ONI a rappelé à la population les pièces à fournir pour se faire délivrer un passeport. Il a mentionné une demande timbrée à 200 F CFA contenant un certificat de nationalité, un casier judiciaire, une copie légalisée de l’acte de naissance, une carte nationale d’identité burkinabè légalisée et trois photos d’identité passeports fond blanc. Toutefois, il a invité les demandeurs à déposer leurs dossiers en personne au centre national d’enrôlement des passeports. Les journalistes ont également pu visiter la salle de production des passeports. De l’avis du chef de ce service, Amado Sini, le processus de personnification d’un passeport comporte plusieurs étapes. « Une fois les dossiers réceptionnés, on procède tout d’abord à la saisie des données qui figurent sur la demande », a-t-il souligné.
Après la saisie, l’on procède au scannage de la photo de l’intéressé. Ensuite, « nous faisons la supervision, c’est-à-dire que nous nous assurons de la conformité des renseignements fournis par le demandeur et des données saisies pour éviter les erreurs », a-t-il précisé. Puis, a-t-il dit, les dossiers sont renvoyés à la correction pour être validés avant l’impression du passeport.

Nadège YAMEOGO
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles