Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Prix lutte anticorruption 2016: le journaliste Atiana Serge Oulon lauréat

Le journaliste Atiana Serge Oulon du bimensuel Courrier confidentiel, a remporté l’édition 2016 du prix de la lutte anti-corruption décerné par le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC). Le palmarès de cette compétition journalistique a été rendu public, dans la soirée du mardi 23 mai 2017 à Ouagadougou.
 
Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a livré les résultats du concours dénommé ‘’Prix de la lutte anti-corruption‘’, concernant les publications de l’année 2016. C’est le journaliste Atiana Serge Oulon (actuellement au bimensuel Courrier confidentiel) qui a remporté le premier prix. Le prix est composé d’une enveloppe d’une valeur de 1 million de Franc CFA et d’une attestation. Le lauréat l’a été grâce à son article intitulé «Corruption : des magistrats dans le collimateur de la justice», paru dans le journal L’Evènement N°324 du 25 avril 2016.
Le 2e prix est revenu à Ladji Bama du journal Le Reporter, avec son article intitulé «Programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP) : un affairisme sur le dos des paysans», publié dans le numéro du 1er au 14 juillet 2016. Il remporte la somme de 700 mille FCFA, plus une attestation. Quant à Bassidou Kinda du Journal l’Evènement, il remporte le 3ème prix, d’une valeur de 500 mille FCFA, grâce à son article «Urgence chirurgicale Hôpital Souro Sanou: de l’affairisme sur le dos des malades», paru le 25 août 2016.
Le Jury a, par ailleurs, décerné un prix d’encouragement d’une valeur de 400 mille FCFA au journaliste Abdel Aziz Nabaloum des Editions Sidwaya, pour son article intitulé «Trame d’accueil de la cité des forces vives de Kaya : des parcelles illicitement attribuées». Dans la même veine, Jean Baptiste Bouda de la radiodiffusion du Burkina, remporte un prix d’encouragement de 400 mille FCFA pour son œuvre radio diffusée intitulée: «Le carburant de la contrebande au Burkina Faso : le Péril en la demeure».
Pour l’édition 2016 du prix de la lutte anti-corruption, douze organes de presse écrite et quatre radios y ont pris part. Selon les organisateurs, 86 articles au total ont été enregistrés, contre 79 en 2015.
Le Prix de la lutte anti-corruption a été institué par le REN-LAC dans le but de récompenser les journalistes qui se sont illustrés à travers leurs productions dans la lutte contre la corruption au Burkina Faso.
Les différents prix de l’édition 2016 ont été remis à l’occasion de la cérémonie de clôture de la 17ème Assemblée générale (AG) ordinaire du REN-LAC. Au cours de cette AG, 21 organisations sur 23 membres ont examiné, entre autres, les rapports d’activités et financiers, le programme d’activités et le budget 2017.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles