Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Prévention des conflits électoraux : Plus de 10 millions de F CFA en appui aux OSC

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a signé, le vendredi 28 août 2015 à Ouagadougou, un accord de financement des activités d’une douzaine d’Organisations de la société civile (OSC), en prélude aux élections du 11 octobre prochain. Elles ont reçu un appui de plus de 10 millions de F CFA entrant dans le cadre de la prévention des conflits électoraux.

Les périodes électorales sont, par excellence, porteuses de germes de conflits en Afrique. Pour conjurer ce sort et permettre au Burkina Faso de connaître des élections apaisées, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a organisé, du mardi 25 au vendredi 28 août, au profit de 12 Organisations de la société civile (OSC), un atelier sur la thématique de la prévention et de la gestion des conflits électoraux. Au terme de cette session de formation, le PNUD et la douzaine d’OSC ont signé une convention de financement d’une valeur de plus de 10 040 000 de F CFA (20 000 dollars américains). Pour le représentant-résident du PNUD au Burkina, Pascal Karorero, cet appui s’inscrit dans l’une des quatre composantes du Projet d’appui aux élections (PAE). « Le présent atelier est à cheval entre la sensibilisation des populations notamment la participation des femmes aux élections et la prévention des conflits post-électoraux », a-t-il précisé. A en croire le représentant-résident du PNUD, ce financement devra servir à la sensibilisation, à la formation et à l’éducation des populations et des partis politiques afin que ces derniers préservent l’intérêt supérieur de la nation. « S’il y a compétition, chacun veut gagner ; nous souhaitons que la compétition se fasse de manière saine et sereine, et que les conflits éventuels soient résolus dans les règles qui sont prévues par la compétition électorale », a fait savoir Pascal Karorero. Il s’est réjoui de la forte participation des femmes à l’atelier. Selon lui, les femmes jouent un grand rôle dans la promotion de la paix et de la stabilité. Les représentants de la société civile ont loué l’initiative du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) qui leur permettra de bien assumer leur rôle didactique. « Nous allons intervenir dans trois régions, les Hauts-Bassins, les Cascades et le Centre. Il s’agira de mener des activités de sensibilisation et de plaidoyers en faveur des partis politiques et des populations, surtout des jeunes pour aller à des élections paisibles », a dit Awa Zapré du Réseau africain jeunesse santé et développement (RAJSD).

Djakaridia SIRIBIE
(Collaborateur)
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles