Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Pour l’émergence des femmes de Dakar, le ministre Moustapha Diop met 1,5 milliard sur la table

Hier, s’est tenue au  »King Fahd Palace », la cérémonie de remise de financement au REFEM (Réseau des Femmes pour l’Emergence) de Dakar. Ces dernières sont venues de tous les coins de la région pour assister manifestation qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et du projet de repositionner la femme sénégalaise au cœur de la croissance économique et du développement. Le ministre délégué chargé de la Microfinance et de l’Economie Solidaire, Moustapha Diop, a mis sur la table le montant d’1,5 milliard FCFA, tout en se félicitant de cette importante mobilisation.

Le ministre Moustapha Diop a félicité l’honorable député Mme Paye Thérèse Aïda Seck et toutes les femmes de Dakar qui lui ont apporté leur soutien indéfectible. Selon lui, a forte mobilisation du département de Dakar traduit la confiance que les femmes ont pour le Chef de l’Etat et de son projet du PSE. Responsable politique de première heure de l’Alliance pour la République (APR) dans la région de Dakar et de son fief à la cité Soprim, Mme Paye n’a pas lésiné sur les moyens. Elle a casqué fort pour réussir cette manifestation à fort relent politique.

Interpellée en marge de cette cérémonie, la députée de déclarer : « Ceci n’est que l’engagement dont je ne cesse de faire montrer pour permettre au chef de l’Etat de bénéficier d’un second mandat dès le premier tour à l’élection présidentielle prochaine ». Ainsi, un jalon important vient d’être posé dans la marche vers l’émergence. Pour Moustapha Diop qui a succédé un balai de personnalités au micro central, il n’a fait que traduire en acte l’engagement du Président Macky Sall pour le développement des organisations de femmes, à travers le territoire national. Pour les bénéficiaires de ce fonds, « c’est une aubaine que de rentrer dans des fonds pour s’investir économiquement », dit Mme Bâ Soumaré, assistante de l’administrateur de l’APR. Cette responsable politique aux Almadies de reconnaître que c’est un travail entamé par Anta Sarr Diacko, ancienne ministre de la Famille et actuelle responsable de la Délégation Générale pour la Protection et la Souveraineté Nationale (Dgpsn), et qui voit ce projet porter l’estampille du ministre Moustapha Diop aux commandes de la Microfinance.

M. Lamine Diédhiou ( La rédaction )
leral.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles