Connecte-toi avec nous

ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE

   |

Pour le groupe Attijariwafa Bank, le Franc CFA est une « monnaie extrêmement importante » pour les échanges

Pour le groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank, le Franc CFA est « une monnaie déterminante » pour les affaires. Son président directeur général Mohamed El-Kettani, l’a fait savoir en marge du forum Afrique Développement qui se déroule depuis le 14 mars 2019 à Casablanca au Maroc.

« Nous sommes les premiers collecteurs de l’épargne dans cette monnaie en Afrique de l’ouest, qui est utilisée au sein de l’économie de cette sous-région. C’est une monnaie d’échange extrêmement importante. Elle s’intègre aussi dans des unions où s’imposent des règles de gestion, tant sur le plan budgétaire, des équilibres macroéconomiques que d’une politique monétaire qui est régie par une banque centrale régionale, que ce soit dans l’UEMOA ou la CEMAC » a fait savoir M. El-Kettani répondant à une question de l’Agence Ecofin.

L’homme d’affaires marocain ne néglige pas les défis que rencontrent les pays utilisateurs de cette monnaie. Mais il situe les leviers d’amélioration sur d’autres plans. « Le plus important, je pense serait d’accélérer les réformes déjà engagées pour le Doing Business (l’environnement des affaires NDLR). C’est dire qu’on devrait avoir moins de bureaucraties, plus de digitalisation au service des peuples et des entreprises, et des politiques fiscales cohérentes», a-t-il suggéré.

C’est la première fois qu’une personnalité majeure de l’environnement des affaires des pays de la Zone FCFA se prononce sur la pertinence et l’utilité de cette monnaie. Ce débat divise aujourd’hui les opinions publiques africaines. Les récentes sorties successives d’un responsable politique italien et du président de Côte d’Ivoire, ont relancé les discussions entre les pros et les anti-FCFA, parfois avec beaucoup de véhémence.

Rappelons qu’avec une valeur boursière qui équivalait à 9,6 milliards $ au 13 mars 2019, Attijariwafa Bank est la quatrième banque cotée la plus importante d’Afrique devant des groupes comme Absa Group (ex-Barclays Africa) et Nedbank (premier actionnaire d’Ecobank). Elle est présente dans 10 des 14 pays de la Zone FCFA, et figure aussi dans le tour de table de plusieurs institutions de financement du développement des sous-régions CEMAC et UEMOA. Enfin, sa filiale en Côte d’Ivoire (Société Ivoirienne de Banque) est l’une des entreprises phares de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilière d’Abidjan.

L’édition 2019 du Forum Afrique Développement, qui est organisé par Attijariwafa Bank, filiale du fonds Al Mada, vise à faciliter le dialogue et les échanges entre les secteurs publics et privés africains. Cette année, le thème des échanges est : »Lorsque l’Est et l’Ouest se rencontrent ». Une nouvelle manière d’aborder le développement du continent, qui change des traditionnels axes de concertation Nord-Sud ou même Sud-Sud.

Idriss Linge

agenceecofin

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles