Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Portrait Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi: PDG du Groupe SMAF International

M. Mahamadi Sawadogo est originaire de la Région du Nord du Burkina Faso plus précisément à Ouahigouya, d’où il vit le jour en 1964. Ville cosmopolite, qui a vu émerger de nombreux hommes d’affaires et grands commerçants burkinabè. D’aucuns disent que les natifs de cette région ont les affaires dans les gènes. En tous cas M. Mahamadi Sawadogo est un exemple concret. Fils de El Hadji Ali Sawadogo, un commerçant qui a prospéré dans la vente de la noix de Kola et du sel, Mahamadi Sawadogo apprendra les différentes techniques commerciales aux côtés de son père. Et toute chose qui fera de lui l’un des premiers africains à importer depuis la Chine.
Le parcours de Mahamadi Sawadogo, grand homme du milieu économique au Burkina Faso, a été forgé par les voyages, les rencontres et les échanges culturels. Son surnom « Kadhafi » pour son séjour passé en Libye en témoigne. Ainsi donc un an après son baccalauréat obtenu en Lybie, Mahamadi Sawadogo arrête ses études pour raison familiale à ce qu’il parait. Ce temps passé en Lybie (1978-1982) lui aura permis de tisser de solides relations dans le milieu des affaires libyens et de maîtriser parfaitement la langue de Shakespeare et l’Arabe.
A 25 ans, M. Sawadogo s’investit dans les affaires. Il va pour cela s’installer dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, ensuite à Lomé puis à Lagos. Dans ces différentes villes la concurrence est rude. Et face à cela, Mahamadi Sawadogo en bon commerçant compris que pour prospérer, il faut avoir un avantage comparatif par rapport à ses concurrents. C’est ainsi qu’il entame des voyages en Asie, Hong Kong et Singapour. Il y achète des produits de grande consommation qu’il revend à bon marché chez lui au Burkina Faso. Hong Kong lui servait de point d’approvisionnement pour les produits chinois. A l’époque la Chine ne s’était pas ouvert au monde. Mahamadi Sawadogo importe des lampes torches, des habits, du matériel électroménager, etc.
Du statut d’entrepreneur individuel, Mahamadi Sawadogo va construire en une décennie un groupe multisectoriel, le Groupe SMAF International (Etablissement Sawadogo Mahamadi et Frères). Le Groupe SMAF il faut le dire est l’un des premier des premiers groupe privé au Burkina Faso. Ce groupe est composé à ce jour de plusieurs entités allant du Transport des Biens, de l’Hydrocarbures aux grands travaux (Bâtiment Génie Civil…) en passant par l’hôtellerie, le Marqueteur. A l’origine de la création de ce groupe en 1983, le partenariat mis en place par Monsieur Sawadogo avec une filiale de la CFAO pour importer des pièces détachées de deux roues. L’attirance du Burkina Faso pour le transport en deux roues sera un avantage. La forte demande en pièces détachés fut un tournant pour la carrière de Monsieur Sawadogo. Aujourd’hui encore, l’homme continue son buisines dans la sous-région notamment la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger. Son secret a-t-il confié « Il suffit d’être curieux et de savoir s’entourer des bonnes compétences ».

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com / Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles