Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Portrait de Kahitouo HIEN : Fondateur de FASO-PRO une startup Burkinabè

Originaire de Pana à l’Ouest du Burkina Faso, Kahitouo Hien est un jeune entrepreneur qui a été inspiré par la culture et plus précisément celle du mode alimentaire de son pays. Il s’agit de la consommation de la Chenille de karité appelée localement Chitoumou. Ce mets s’il est très apprécié par nombre de burkinabè, possède d’énormes propriétés. La chenille de karité est particulièrement riche en protéines : composé de 63% de protéines, elle serait même plus protéinée que la viande ou le poisson. A ce qu’il parait également 100g de chenilles permettent de fournir à un homme de corpulence moyenne le taux journalier nécessaire en fer, et que les chenilles présentent également un excellent rapport oméga 3 / oméga 6. Ce secret, M. Hien ne pouvait le garder pour lui seul. L’idée lui vient alors de lancer son industrie agroalimentaire dont l’objectif est de l’utiliser et de le valoriser pour lutter contre la malnutrition, un de ces fléaux qui ravage encore le Burkina. Après donc une maîtrise en biochimie à l’Université de Ouagadougou, les découvertes que le jeune entrepreneur va faire sur les bienfaits de la chenille vont conforter son envie d’entreprendre et d’approfondir tout cela. Il s’inscrit alors à l’Institut d’Ingénierie et l’Eau 2IE à Ouagadougou pour obtenir un master en environnement. Plus tard il intégrera l’Incubateur de l’institut 2IE. Ce qui sera un bon choix puisque selon lui cela lui a permis de suivre de nombreuses formations en entrepreneuriat, toutes choses qui l’a permis de murir son projet. Après avoir vécu des aventures incroyables pendant ses 2 années à l’Institut 2iE, il intègre l’incubateur de l’école et y travaille aujourd’hui à temps plein sur FasoPro explique-t-il dans un magazine.
L’incubateur 2IE est un dispositif d’accompagnement à la création d’entreprise. Pendant deux années, l’étudiant profite d’un accompagnement intensif du point de vue technique (grâce à l’intervention d’agronomes et à la collaboration avec un centre spécialisé français pour valider la composition nutritionnelle de ses produits), du point de vue stratégique (pour penser un modèle économique performant et rédiger un Business Plan convainquant), du point de vue juridique (pour protéger ses innovations) et du point de vue financier (avec le financement de tout le travail de prototypage et l’accompagnement dans la première levée de fonds de l’entreprise). L’incubé rencontre beaucoup d’experts et apprend beaucoup. Son projet est malmené, remis en question sans cesse, questionné dans un seul but : le rendre toujours plus ambitieux.

Faso-Pro

La phase pilote de Faso-Pro a été lancé en 2014. Ce, en partenariat avec des associations regroupant une centaine de femmes collectrices de chenilles, à la création d’un packaging sur-mesure, à la collaboration avec une association locale pour la location des équipements lourds. Faso-Pro signifie “Faso” comme Burkina Faso, et “Pro” comme protéines. Selon le fondateur, l’industrie produit des aliments hyper protéinés à base de chenilles de karité récoltées au Burkina, afin d’intégrer dans l’alimentation quotidienne des populations. Ceci est un moyen simple de prévenir la malnutrition. En ce qui concerne les fonds de lancement ceci a été possible grâce à la participation de M. Hien au Global Social Venture Compétition, l’unique compétition internationale de création d’entreprises sociales dédiée aux étudiants et jeunes diplômés. Cette occasion l’a permis à ce ‘il paraît de découvrir l’exigence d’une compétition internationale. La Demi-finale s’est tenue à Paris en France, puis la finale à Berkeley aux Etats-Unis. Kahitouo Hien a finalement remporté le prix du meilleur impact social en grande finale. Son projet avait donc convaincu des jurys internationaux, et il n’avait plus le droit d’arrêter confie-t-il. Faso-Pro lance son premier produit, ToumouDélice, qui sont des produits à base de chenille de karité en sachets de 500g ou 1kg de chenilles fraiches, savamment conditionnées pour être conservées pendant 18 mois, tout en préservant au mieux leurs qualités nutritionnelles. Aujourd’hui l’un des défis de Kahitouo Hien à la tête de Faso-Pro est d’attirer les investisseurs du marché de la commercialisation des insectes. Mais pour notre part nous estimons que ce jeune entrepreneur de 29 ans est déjà sur la bonne voie. Il a déjà fait la moitié du chemin et la qualité des produits dont nous ne doutons aucunement fera le reste. Et il peut en être fier.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles