Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Pôle de croissance de Bagré : 17 milliards de FCFA pour le développement d’activités agricoles

Les travaux du projet d’appui au Pôle de croissance de Bagré (PAPCB) débuteront en juillet prochain. Après avoir approuvé le projet le 29 avril 2015, la Banque africaine de développement (BAD) y investira 16,4 milliards de FCFA pour le développement des infrastructures agricoles au cours des 05 ans du projet. La contribution de l’Etat et des bénéficiaires se chiffe, elle, à 4 milliards de FCFA.

Le projet Bagré remonte aux années 1970. Le barrage construit en 1994 sur le fleuve Nakambé a une capacité de 1,7 milliards de m3. Il dispose à son aval de 3 380 ha de périmètres irrigués actuellement en exploitation. Le PAPCB s’inscrit dans la logique de la stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD). L’objectif du projet est de contribuer à une croissance économique forte et partagée et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il intervient à Bagré, zone frontalière au Ghana et au Togo, située à environ 250 km de Ouagadougou.

Le projet d’une durée de cinq ans,sera articulé autour des composantes développement des infrastructures agricoles, développement des chaines de valeur et gestion du projet. A terme, le projet devrait permettre le prolongement du canal primaire en rive droite sur une longueur de 22 km, la réalisation d’un réservoir tampon d’une capacité de 114.000 m3, l’aménagement d’un périmètre irrigué destiné aux petits producteurs (924 ha), la réhabilitation de 1200 ha en rive droite, la réalisation d’infrastructures de stockage, de transformation et de commercialisation (magasins de stockage, aires de séchages et marchés) ainsi que des activités de développement des chaines de valeur : riz, maïs et produits maraichers.

Plus de 13 000 bénéficiaires

Le projet appuiera Bagrépôle dans son programme d’extension des aménagements, d’intensification des productions agro-sylvo pastorales et de mise en place d’un pôle agro-industriel avec une coexistence des aménagements de type paysan et privé. Le choix des sites à aménager tient compte de la disponibilité en eau, de la production de la centrale électrique, du potentiel en terres irrigables et des aménagements.

Le Papcb touchera de manière directe trois catégories de bénéficiaires : les paysans, dont 903 sont affectés par le projet. Ces 903 paysans seront réinstallés dans un nouveau périmètre irrigué et 1.200 autres ; au niveau d’un périmètre irrigué existant-soit un total de 2.103 petits exploitants; les jeunes promoteurs agricoles au nombre de 116, dont 96 fils/filles d’agriculteurs de la zone du projet et 20 diplômés d’établissements de formation agricole; et 3 opérateurs privés, bénéficiaires d’un périmètre irrigué de 1.270 ha. Ce sont, au total, quelque 13.300 personnes (dont environ 4.000 femmes) qui bénéficieront du projet de façon directe.
Le projet Pole de croissance de Bagré, lui, de façon plus globale, est un projet intégré de développement du Burkina Faso soutenu par la Banque mondiale. Son objectif est de contribuer à la diversification des sources de croissance économique au Burkina Faso.

C’est un projet qui vise à contribuer à l’accroissement de l’activité économique dans la zone de Bagré, avec des impacts positifs et des effets sur l’économie nationale par le développement de l’agriculture commerciale, la transformation agroalimentaire, l’accroissement du nombre d’emplois crées, l’augmentation de la valeur de la production et le développement des services à Bagré (dans la région du Centre –Est). Le projet bénéficie d’un don de la Banque mondiale d’un montant de 115 millions de dollars US (environ 57 milliards de F cfa).

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles