Connecte-toi avec nous

Développement

   |

PNDES : La Banque Mondiale signe 3 conventions d’accords de financement au profit du Burkina Faso

Le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem, dans le cadre de son séjour de travail au Burkina Faso a eu une rencontre de travail avec le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba et des membres de son gouvernement le mardi 21 août 2018. La rencontre a été sanctionnée par la signature de trois conventions d’accords de financement d’un montant de 470 millions de dollars soit environ 235 milliards de FCFA.

 

L’histoire d’amour entre le Burkina Faso et le Groupe de la Banque Mondiale se poursuit. Le pays a reçu son « Sambê-Sambê » (concept dioula pour  dire l’argent de fête) de la fête de l’Aïd El Kébir, à la suite d’une matinée de travail avec une délégation de la Banque Mondiale conduite par le Vice-président pour l’Afrique, Hafez Ghanem. L’institution de Bretton Wood est l’un des plus grands partenaires financiers du pays. Le portefeuille actuel de la Banque mondiale au Burkina Faso est composé d’une trentaine de projets dont 7 régionaux représentant un engagement total de 1,6 milliard de dollars US. L’institution vient de matérialiser l’accord de financement de trois projets destinés à accélérer la mise en œuvre duPlan national de développement économique et social (PNDES).

Il s’agit du Projet d’Appui à l’Enseignement Supérieur. Cette convention porte sur un don de la Banque Mondiale à hauteur de 70 millions de dollars, en vue d’accroitre l’accès et la qualité des enseignements dans les domaines prioritaires tels que l’Agro-alimentaire, l’entreprenariat, le commerce, la santé, le développement durable, etc.

Le troisième accord concerne le projet de renforcement des services de santé au Burkina Faso. Il s’agit d’un don de 20 millions de dollars qui vise à améliorer la qualité de l’utilisation des services de santé en mettant un accent particulier sur la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent. Le troisième accord signé porte sur le Programme d’amélioration des services d’eau et d’assainissement d’un montant de 300 millions de dollars.

De l’avis du vice -président pour l’Afrique de la Banque Mondiale, Hafez Ghanem : « (…) ces conventions sont un reflet du dynamisme et de la qualité du partenariat entre le Groupe de la Banque Mondiale et le pays des Hommes intègres. »

nicolas_meda

Pr Nicolas Méda, ministre de la Santé, résumant  la quintessence de ces accords de financement

 

A la clôture des travaux , le Ministre de la Santé Pr Nicolas Méda au nom des membres du gouvernement a expliqué : « Cette signature couronne les efforts conjugués du gouvernement et du Groupe de la Banque Mondiale qui ont ensemble cherché les solutions les plus abouties pour , d’une part accroître l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et à travers le développement d’infrastructures de qualité et l’amélioration tant dans la qualité et l’utilisation des services de santé que dans l’accès à un enseignement supérieur de qualité. »

 

Photo de famille avec le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba (pagne tisse au centre)

Photo de famille avec le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba (pagne tisse au centre)

 

Le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba visiblement très satisfait a surtout remercié le Groupe de la Banque Mondiale pour son engagement selon lui crucial aux côtés du Burkina Faso, pour le renforcement de la gouvernemece économique et la consolidation de la stabilité sociale et politique.

Plutôt le lundi 20 août, Monsieur Hafez Ghanem  a visité les installations de la ligne électrique de Bolgatanga reliant le Burkina Faso au Ghana en cours de réalisation et financé par la Banque Mondiale et d’autres partenaires.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles