Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Place de l’économie en social-démocratie

La campagne pour l’élection présidentielle du 11 octobre s’ouvre le 20 septembre. 06 jours plus tard, ce sera l’ouverture officielle de la campagne pour les législatives puisqu’il s’agit d’élections couplées. Nous saisissons cette occasion pour passer en revue les idéologies de quelques partis politiques en mettant l’accent sur la place que cette idéologie accorde à l’économie. Aujourd’hui, nous parlerons de social démocratie et de libéralisme. Les sociaux démocrates sont de gauche.

Initialement alimentés par la doctrine marxiste, les sociaux-démocrates estiment généralement qu’on peut passer progressivement et sans révolution violente du capitalisme au socialisme. L’État qu’ils souhaitent est interventionniste; il doit fournir une multitude de programmes sociaux; il doit aussi disposer de sociétés publiques qui assument des pans définis de l’activité économique. Proches des socialistes, liés aussi à la Deuxième Internationale, les partisans de la social-démocratie s’opposent aux partis communistes, plus à gauche et plus radicaux. Ils s’opposent aussi aux démocrates-chrétiens qui se trouvent dans la zone «centre droit» de l’échiquier politique. Au fil des années et selon les pays, la social-démocratie a été en mesure de fournir une grande variété de partis, de programmes et de leaders en fonction des différentes conjonctures politiques. Les sociaux-démocrates ont été au pouvoir à plusieurs reprises en Allemagne, mais aussi dans plusieurs autres pays européens. Ils sont classés parfois au centre gauche, parfois dans la catégorie «gauche modérée». En réalité, il est parfois difficile de faire la différence entre social-démocratie et socialisme dans la mesure ou certains courants de pensée considèrent la social-démocratie comme du socialisme démocratique.

L’économie en social-démocratie

La social-démocratie voudrait, dans son idéal, conjuguer socialisme et démocratie, par la réforme de la société capitaliste, sans révolution violente. Elle fonde ses espoirs sur une politique socio-économique interventionniste de l’Etat, soutenue par une majorité parlementaire s’accordant sur ses objectifs et issue d’un système de partis pluraliste, ainsi que sur l’action de syndicats libres et forts. L’idée, en matière économique est d’éviter ou atténuer les effets négatifs du libéralisme « sauvage », par une action de l’Etat sur la production et les marchés, visant à la satisfaction de la demande en biens de consommation et services essentiels, à la stabilité des prix et de la monnaie et au plein emploi. Les moyens employés consistent principalement, en une réglementation, des interventions ou incitations financières et, le cas échéant, la création ou le maintien d’un secteur public, à côté du secteur privé, largement majoritaire, de la libre entreprise. Ce modèle s’inspire des idées de l’économiste et mathématicien anglais John Maynard KEYNES. Au plan social et humain, il s’agit d’atténuer les inégalités en développant le niveau d’éducation, les équipements et services publics, la protection sociale, sanitaire, etc. François Hollande qualifie sa politique de social- démocrate. Au Burkina Faso, le CDP et le MPP pour ne citer que ces partis se réclament de la social démocratie. Selon le MPP, en lice pour la présidentielle, « La social-démocratie prônée par le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) place l’homme et la collectivité au centre de toute politique économique et sociale. Le programme prévoit la juste répartition des richesses et des fruits du travail, de même que l’égalité de tous les citoyens devant la justice qui sera à la fois transparente et accessible. Le MPP, parti de masse, mettra en place des politiques favorables aux couches les plus défavorisées notamment au niveau de la santé, de l’agriculture, de l’éducation et de la culture. L’emploi et l’épanouissement des jeunes et des femmes figurent également dans ce vaste programme. »

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles