Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Perkoa : Première mine de Zinc d’Afrique de l’Ouest avec 6,3 millions de tonnes

La mine de Zinc de Perkoa dans le Sanguié est en phase de production depuis janvier 2013. Première mine de zinc en Afrique de l’ouest, Perkoa participe de diversification de la production minière au Burkina Faso.

Six millions trois cent mille (6 300 000) tonnes de minerai de zinc. Telle est l’estimation de la capacité d’exploitation des réserves de Perkoa. Le projet qui a abouti à la création de la première mine de zinc de l’Afrique de l’ouest a connu une très longue période de gestation. Le gisement de zinc de Perkoa a été découvert en 1982 par les travaux de BUVOGMI, Bureau Voltaïque de la Géologie actuellement BUMIGEB. D’importants travaux viendront par la suite confirmer l’existence de réserves de zinc économiquement exploitables. Mais plusieurs tentatives de mise en exploitation de ce gisement n’ont pas abouti du fait de la faiblesse du prix du zinc et de certains problèmes techniques.Avec l’amélioration des cours mondiaux du zinc, la société Blackthorn Resources, a réalisé une étude de faisabilité en 2006 et sollicité un permis d’exploitation qui lui a été octroyé par le gouvernement le 20 mars 2007. Le lancement officiel des travaux de construction de la mine de zinc de Perkoa interviendra en mars 2007. Mais une longue période d’interruption suivra d’août 2008 à décembre 2010 en raison de la crise financière internationale et de la baisse drastique du cours du zinc sur le marché mondial. Les travaux reprendront en janvier 2011 sous la direction du groupe Glencore International en collaboration avec la société Blackthorn Resources et permettront à Nantou Mining Burkina Faso SA de réussir le pari de la mise en exploitation de la mine.La société Nantou Mining, exploitatrice de la mine a trois actionnaires que sont l’Etat du Burkina Faso, la société Glencore International, basée en Suisse et la société Blackthorn Resources, basée en Australie. L’exploitation à ciel ouvert jusqu’à une profondeur de 100 m et l’exploitation souterraine mécanisée jusqu’à une profondeur verticale de 600 m sont les deux méthodes d’exploitation de la mine de Perkoa. La construction de la mine de Perkoa a mobilisé un investissement de 102,5 milliards de FCFA environ. Ces ressources mobilisées ont permis l’ouverture d’une mine souterraine de 2100 mètres de galeries, l’ouverture d’une carrière, la construction de l’usine de traitement du minerai, la construction d’une cité minière pour les travailleurs. La mine a des réserves à 14,5 % de zinc de métal pour une durée de douze (12) ans selon l’étude de faisabilité. Les recherches se poursuivent et cette durée de vie pourrait être prolongée en fonction des résultats du terrain. Outre le zinc initialement prévu, la mine de Perkoa envisage de produire un concentré de plomb-argent. Mais la société Nantou Mining doit relever de nombreux défis de management. Elle a connu de nombreux soubresauts en 2015. Les populations estiment qu’elles ne bénéficient pas suffisamment des retombées de l’exploitation de la mine.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles