Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Partenariat mondial pour l’éducation : 16,5 milliards de FCFA pour renforcer le système éducatif burkinabè

La ministre de l’Economie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori et l’Ambassadeur de la France au Burkina Xavier Lapeyre De Cabanes ont signé, jeudi 15 mars 2018 à Ouagadougou, un accord de don d’un montant de 16,5 milliards de FCFA destiné au renforcement du système éducatif burkinabè.

Le Burkina Faso vient de bénéficier d’un nouveau financement pour renforcer son système éducatif. Il s’agit d’un don du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE). Le montant est de 33,8 millions de dollars, soit 16,5 milliards de FCFA. La cérémonie de signature de convention a eu lieu, le jeudi 15 mars 2018 à Ouagadougou. C’était entre la ministre de l’économie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori et l’ambassadeur de la France au Burkina Xavier Lapeyre De Cabane. Il ressort que la supervision de la mise en œuvre du financement sera assurée par l’Agence française de développement (AFD).

Rosine-Coulibaly2
Dans son intervention, l’ambassadeur français a souligné que ce financement permettra de proposer à tous les jeunes burkinabè, une éducation jusqu’à 16 ans, de réduire les inégalités de genre et d’améliorer la qualité de l’apprentissage. «Cet appui sera mis en œuvre à travers une aide budgétaire sectorielle au sein d’un Fonds commun intégrant les ressources de plusieurs autres partenaires qui permettra de contribuer au financement des dépenses du plan d’action annuel du ministère de l’Education nationale», a-t-il affirmé.

Pour sa part, la ministre Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori a exhorté les acteurs à développer tous les efforts pour que cette subvention soit utilisée à bon escient. « Cela passe par les efforts de transparence et de redevabilité dont nous devons faire montre dans l’utilisation des ressources dans le cadre de cette nouvelle phase du partenariat», a-t-elle déclaré.

Présent à la cérémonie de signature de l’accord de financement, le ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro s’est réjoui de la volonté des partenaires «d’accompagner le Burkina Faso dans sa lutte quotidienne contre l’analphabétisme et le sous-développement». Ce don, de son avis, permettra «l’amélioration continue de la qualité de l’éducation et le renforcement des capacités des acteurs du système éducatif». Bien avant, le ministre Ouaro a rappelé que la cérémonie constitue à la fois l’aboutissement d’un processus de longues consultations et le renforcement du partenariat entre le gouvernement et ses partenaires dans le secteur de l’éducation et de la formation.

Ce don fait suite à deux précédents appuis du GPE au secteur de l’éducation au Burkina Faso, octroyés en 2009 et en 2014 pour un montant cumulé d’environ 90, 1 milliard FCFA.

Alfred KANON
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles