Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Panneaux solaires : Le mythe et la réalité

Le Burkina Faso est régulièrement confronté aux délestages. Cette année a particulièrement été difficile. En attendant que les mesures annoncées par le gouvernement ne soient traduites en actes concrets, les Burkinabè qui le peuvent se rabattent sur des solutions de rechange plus ou moins efficaces. Au nombre de celles-ci, figurent les groupes électrogènes ou les panneaux solaires. Cette dernière catégorie de technologie dont la Chine est le numéro 1 mondial, a littéralement envahit le marché burkinabè ces 05 dernières années. Le solaire peut effectivement être une alternative au problème d’électricité. Mais sur le marché, les produits proposés ne sont pas toujours fiables. Certains se font purement et simplement gruger.

L’énergie solaire est abondante en Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest. 74% du continent reçoit un ensoleillement moyen annuel supérieur à 1900 kwh/m2. Pour les autorités des différents pays, cette énergie est une aubaine pour relever les différents défis auxquels les pays sont confrontés. Au Burkina Faso, on y croit fermement. Du 13 au 15 décembre 2012, le pays a même abrité la première édition de la conférence internationale sur l’énergie solaire en Afrique. Au regard de son engagement pour la promotion de cette forme d’énergie, l’Union Européenne a mis une enveloppe de près de 17 milliards de FCFA à la disposition du Burkina Faso pour la construction d’une centrale solaire à Zagtouli, à Ouagadougou.
D’une puissance de 20 mégawatts, cette centrale permettra d’accroître le parc de production énergétique du pays. Avec elle, le Burkina Faso fera également office de leader du développement de l’énergie solaire à grande échelle en Afrique de l’ouest. L’enjeu est de taille. A en croire les prévisions, l’énergie solaire dominera le marché des énergies renouvelables en Afrique. Cela d’autant plus que la Chine est en train d’inonder le continent de produits très compétitifs sur ce marché. Pékin est déjà le premier producteur mondial de panneaux solaires, avec plus de la moitié de la production mondiale de cellules photovoltaïques. Le marché est gigantesque et prometteur surtout pour les petits panneaux solaires, accessibles aux populations les plus démunies, notamment en milieu rural où l’électrification ne concerne qu’un habitant sur dix. Dans une ville comme Ouagadougou par exemple, les panneaux solaires sont exposés à tous les coins de rue. Les promoteurs ne tarissent pas d’éloges sur leur efficacité supposée ou réelle. Des compagnies d’électrification solaire sont même déjà en activité. Quel est le mode opératoire des panneaux solaires ?

Le solaire : principes de fonctionnement

Panneaux solaires 2Selon les spécialistes, un panneau solaire photovoltaïque est fabriqué à partir de matériaux semi-conducteurs, qui par définition sont capables de transporter l’électricité. Aujourd’hui, la grande majorité des panneaux fabriqués dans le monde utilisent la technologie du silicium cristallin, le silicium étant, après l’oxygène, l’élément le plus abondant sur terre. A titre d’exemple, le sable et le verre sont faits de silicium. Ce qui est difficile et coûteux dans la fabrication d’un panneau photovoltaïque, c’est d’obtenir des cristaux de silicium de très grande pureté, les seuls utilisables pour les fabriquer.
Le panneau se compose de plusieurs cellules photovoltaïques obtenues à partir du silicium brut, assemblées entre elles et placées entre deux plaques de verre trempé. Le boîtier de jonction et les câbles permettent ensuite de relier les panneaux entre eux, ce qui forme un système photovoltaïque. Les deux éléments clés à prendre en compte pour évaluer la pertinence d’une installation photovoltaïque en toiture sont l’orientation de sa toiture par rapport au sud et l’inclinaison de sa toiture. Dans des conditions optimales, la toiture combine une orientation plein sud avec une pente de 30 à 35°.

D’autres éléments interviennent également dans le rendement d’un panneau photovoltaïque : la situation géographique, le matériel utilisé, l’absence d’ombres, etc. Une étude personnalisée de votre situation est indispensable afin de confirmer le potentiel de votre toiture. On considère en moyenne qu’une maison standard doit pouvoir accueillir environ 12 panneaux sur une surface comprise entre 19 et 20 m2. En général, les panneaux ont une durée de vie de 20 à 30 ans. Mais ils nécessitent une maintenance car une installation qui n’est pas entretenue par un nettoyage des panneaux au moins une fois par an va se dégrader au fil du temps.

Aujourd’hui, avec la porosité des frontières, le marché burkinabè est inondé par toutes sortes de panneaux solaires à l’origine et à la qualité douteuse. Les installations ne sont pas toujours faites par des professionnels du domaine. En plus du fait qu’ils ne fonctionnent pas toujours comme prévu, ces panneaux, installés anarchiquement, sont souvent à l’origine de courts circuits. Il est donc nécessaire de réglementer le secteur. Le solaire est certes une alternative face au déficit énergétique. Mais il convient de s’entourer du maximum de garde-fous pour éviter d’exposer les citoyens à de nombreux risques.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles