Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ORDRE NATIONAL DES EXPERTS COMPTABLES ET COMPTABLES AGREES: Pour le renforcement des capacités des membres

Le Conseil national de l ’Ordre national des experts comptables et comptables agréés du Burkina (ONECCA-BF) a initié une session formation le 19 juin 2015 au profit de ses membres. La session de formation sur les rapports d’audit des projets financés par la Banque africaine de développement (BAD).

Les membres et collaborateurs de l ’Ordre national des experts comptables et comptables agréés du Burkina (ONECCA-BF) ont bénéficié d’une session formation le 19 juin 2015 à Ouagadougou.

Ordre national des experts comptables 2

Placée sous le thème « Les rapports d’audit des projets que finance la Banque africaine de développement (BAD) », la session avait pour objectif de partager les raisons des rejets des rapports d’audit, de formuler les recommandations requises et de s’accorder sur un modèle de rapport qui sera dorénavant utilisé par tous les membres. La BAD est l’un des partenaires techniques et financiers importants dans le financement des projets et programmes de développement au Burkina, a dit Soumaïla Ouédraogo, président de l’ONECCA-BF. Elle octroie ses financements, a-t-il relevé, avec des objectifs très précis permettant de contribuer à la réduction de la pauvreté. La banque veut tout simplement savoir que ce qu’elle a investi est bien utilisé parce que, indique Soumaïla Ouédraogo, l’un des critères de qualité de bonne gouvernance, c’est que les projets aient de la bonne comptabilité et pour l’avoir, il faut obéir aux règles de même qu’accepter les contrôles. Dans les rapports produits par les cabinets commis pour les audits, il a été constaté un certain nombre de points de vue différents en ce qui concerne la rédaction de ces rapports, a-t-il confié. Et pour l’ONECCA- BF, a expliqué Soumaîla Ouédraogo, il s’agit de se comprendre pour ne pas qu’on ait l’impression que les projets et les rapports ne sont pas de qualité, et la seule façon de le faire, c’est de se retrouver autour d’une table pour échanger et savoir également ce que veut la banque de façon détaillée. En participant à l’atelier, la BAD, à travers Alain Nna Ebono, coordonnateur régional de la gestion financière à cette banque et des experts, a ainsi témoigné de sa volonté d’éclairer les participants en leur fournissant les éléments qu’ils devront intégrer pour renforcer la qualité des rapports d’audit des projets qu’elle finance. Ainsi, les uns et les autres devraient se comprendre sur les exigences réelles du bailleur afin que les rapports les reflètent de façon beaucoup plus sincère et cela permettra de faire en sorte que la confiance continue de régner pour que les financements se poursuivent au Burkina.

Moubarak SILGA
ecodufaso.com

Légendes
1 – Le présidium à la cérémonie d’ouverture des travaux
2 – Experts comptables et comptables agréés ont renforcé leurs capacités

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles