Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Opérationnalisation du PNDES: Le gouvernement burkinabè sollicite la contribution des élus locaux

Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) a organisé, les 14 et 15 septembre 2017, à Ouagadougou, une rencontre d’échanges avec les élus locaux. Les discussions ont porté sur les mesures d’accompagnements des collectivités territoriales, dans l’atteinte des objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES).
Pour l’opérationnalisation du nouveau référentiel de développement au Burkina Faso, le Plan national de développement économique et social (PNDES), le gouvernement a besoin de la contribution de tous les acteurs. Dans cette optique, le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) a organisé, le jeudi 14 et le vendredi 15 septembre 2017, à Ouagadougou, une rencontre d’échanges avec les élus locaux.
«Le développement de notre pays passe par le développement à la base», a relevé le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation Siméon Sawadogo, dans son intervention à l’ouverture de la rencontre. Pour lui, la vision du PNDES à l’horizon 2020 se décline comme suit: «Le Burkina Faso, une nation démocratique, unie et solidaire, transformant la structure de son économie pour réaliser une croissance forte et inclusive au moyen de modes de consommation et de production durables».
Le ministre Sawadogo a expliqué que les Plans locaux de développement (PLD), axés sur les priorités locales de développement, en lien avec les compétences transférées, devraient contribuer fortement à l’opérationnalisation du PNDES. Et d’ajouter que de façon spécifique il s’agira, lors de la rencontre, de partager avec les exécutifs locaux, l’état de mise en œuvre du PNDES, échanger sur la contribution des Collectivités territoriales (CT), dans l’atteinte des objectifs de ce référentiel de développement, à travers son arrimage avec les PLD.
M. Sawadogo a précisé qu’à l’issue de la rencontre de deux jours, il sera mis en place un comité d’organisation présidé par le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Administration territorial et de la Décentralisation (MATD), Pierre Bicaba, sous la supervision du Secrétaire d’Etat chargé de la décentralisation, Alfred Gouba.
Pour sa part, le SG du MATD, Pierre Bicaba a indiqué qu’il est nécessaire de «concorder les puretés du PNDES avec celles de PLD afin que nous puissions avoir un développement harmonieux au plan local».
Il s’agit, a-t-il poursuivi, de parler des transferts de ressources et de compétences des sectoriels vers les collectivités territoriales, de voir comment des partenaires comme le PNGT (Programme national de gestion du terroir, Ndlr) peuvent appuyer davantage les CT dans le développement local.
Le ministère en charge de la Décentralisation prévoit des rencontres dans les 13 régions du Burkina Faso, dans la même dynamique de solliciter l’accompagnement des collectivités territoriales à travers les services déconcentrés. Le thème retenu pour ces différentes rencontres est : «Contributions des collectivités territoriales à l’opérationnalisation du PNDES».
En 2016, le gouvernement burkinabè a adopté le Plan national de développement économique et social (PNDES) dont l’objectif global est de «transformer structurellement l’économie burkinabè pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social».
Depuis son adoption, le PNDES a fait l’objet de vulgarisation auprès des acteurs du développement.
Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Légendes
Pour le ministre Siméon Sawadogo, «Le développement de notre pays passe par le développement à la base».

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles