Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ONG Diakonia : Un nouveau siège pour plus de sérénité au travail

Le vendredi 16 octobre 2015, à Ouagadougou, l’ONG Diakonia a inauguré ses nouveaux locaux, sis au quartier Patte-d’oie de Ouagadougou. L’organisation entend ainsi s’atteller efficacement à sa mission de lutte pour l’amélioration des conditions de vie des populations au Burkina Faso.

Situé au quartier Patte-d’oie de Ouagadougou (derrière la station-service Shell face au CCVA), un immeuble de type R+1 abrite désormais le siège de l’ONG Diakonia. Selon le directeur-pays Diakonia, Luther Yaméogo, ces nouveaux locaux composés de quinze pièces et un parking d’une capacité de 300 places leur permettront de mieux prendre en compte les préoccupations des populations et celles de leurs partenaires pour une société meilleure. « Nous pourrons mieux recevoir l’ensemble des parties prenantes ici, étendre nos projets avec la perspicacité de nos agents et l’intérêt des partenaires techniques et financiers et aussi leur permettre de tenir gracieusement leurs sessions en cas de besoin», a-t-il expliqué. Il a ajouté que le parking de l’infrastructure qui est assez grand pourra être utilisé comme un espace de dialogues démocratiques. Au cours de la cérémonie officielle d’inauguration de l’infrastructure, le 16 octobre dernier, les différents partenaires de Diakonia ont loué ses efforts pour la paix et l’ancrage de la démocratie au Burkina Faso. Tout en lui réitérant leur encouragement, ils ont illustré ces efforts et ceux des autres partenaires de l’Etat par l’avènement de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et la résistance opérée par les Burkinabè lors du récent putsch manqué. Pour eux, cela est un signe de maturité et de prise de conscience du peuple que l’Etat de droit est le socle du développement. A cet effet, l’association pour la paix dirigée par l’artiste musicien Bamos Théo a décerné à Diakonia le trophée Peingre kuni en reconnaissance de sa mission que le président du Conseil national de la Transition (CNT) Shériff Sy, patron de la cérémonie, a qualifiée de «noble». Celui-ci a aussi mentionné que Diakonia a accompagné le CNT pour la formation des députés et dans la préparation des lois. Par ailleurs, Shériff Sy a émis le souhait que les bénéficiaires des actions de l’organisation travaillent à « les reproduire et les partager au plus profond de nos campagnes ». Dans le même ordre d’idée, la chargée d’affaires, chef de coopération à l’ambassade de Suède au Burkina Faso, Margareta Kristianson a affirmé que sa structure entretient de bonnes relations avec Diakonia et son vœu est qu’elle continue le bon travail abattu jusqu’aujourd’hui.

L’œuvre de Diakonia saluée

Siège Diakonia 2Aussi a-t-elle souhaité que l’ONG continue de s’investir dans les préparatifs pour que les élections à venir soient libres, transparentes et démocratiques pour le bonheur de tous les Burkinabè. Une action que Diakonia a d’ores et déjà entreprise avec la mise en place de son Programme d’appui au processus électoral (PAPE). Quant au conseiller technique du ministère de l’Economie et des Finances représentant le parrain, Adélaïde Naré, elle a affirmé que les interventions de Diakonia constituent un soulagement financier pour le Burkina Faso et en particulier pour le ministère de l’Economie et des Finances. «Durant ses quatre années d’intervention, Diakonia a apporté un appui financier de onze milliards de F CFA à plus de 150 organisations de la société civile ; une charge que l’Etat devait supporter», a-t-elle souligné. Une des bénéficiaires travaillant dans le programme Démocratie, droits humains, genre, Maria Lyehoun, a affirmé que Diakonia est aujourd’hui l’une des rares organisations qui finance l’appui institutionnel des organisations de la société civile. «En dehors de l’appui financier que nous avons reçu, Diakonia nous a formés dans plusieurs domaines pour renforcer nos capacités et nous a appris à travailler en synergie», a-t-elle dit. L’ONG Diakonia est une organisation humanitaire œuvrant pour un monde équitable et durable sans pauvreté. Son action s’articule autour des thèmes tels que la démocratie, les droits humains, l’égalité des genres, la justice économique et sociale, la paix et la réconciliation. Elle est basée au Burkina Faso depuis juillet 2010.

Kadi RABO
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles