Connecte-toi avec nous

International

   |

Obama appelle Pékin à garantir l’ordre international

Les Etats-Unis et le reste du
monde ont tout intérêt à ce que la Chine réussisse mais Pékin
doit garantir l’ordre international et non pas le saper, a
estimé lundi le président Barack Obama.
Dans une interview diffusée lundi soir par l’agence Chine
nouvelle, le président américain a par ailleurs « tout à fait »
rejeté l’idée que Washington cherche à contenir l’influence de
la Chine.
Barack Obama a appelé au contraire de ses voeux une plus
grande coopération entre la Chine et les Etats-Unis dans la
lutte contre le terrorisme international.
« Il y a des domaines précis où nous pourrions coopérer, par
exemple dans la lutte contre l’afflux de combattants terroristes
étrangers, et dans la répression des réseaux de financement du
terrorisme », a-t-il dit, cité par Chine nouvelle.
La visite d’Obama à Pékin pour le sommet du Forum économique
Asie-Pacifique (Apec) intervient sur fond de tension
sino-américaine, alors que Washington cherche à étendre la
sphère d’influence américaine en Asie et que le président
chinois, Xi Jinping, cherche plus ouvertement que ses
prédécesseurs à montrer le poids de Pékin dans les questions
régionales.
Obama et Xi doivent se retrouver ce mardi soir pour un
dîner, puis pour des entretiens bilatéraux dans le cadre de la
visite officielle qu’effectuera mercredi le président américain.
Les deux pays ont marqué leurs désaccords ces derniers mois
sur une série de sujets dont le commerce, les questions
maritimes et la cybersécurité.

POUR UN CLIMAT DES AFFAIRES « PLUS EQUITABLE »
« Notre message, c’est que nous souhaitons voir la Chine
réussir », a dit Barack Obama au cours d’une conférence de presse
à Pékin. « Mais à mesure qu’elle prend son essor, nous souhaitons
qu’elle soit un partenaire qui garantisse l’ordre international,
et non qu’elle le sape ».
Obama a annoncé au cours de sa conférence de presse que la
Chine et les Etats-Unis s’étaient entendus pour accroître
sensiblement la durée de validité des visas touristiques,
d’affaires et d’études.
Il a dans le même temps appelé les dirigeants chinois à
créer des conditions équitables pour les investisseurs et hommes
d’affaires étrangers.
« Nous attendons de la Chine qu’elle crée des conditions plus
équitables pour les entreprises étrangères, afin qu’elles
puissent être en concurrence sur un pied d’égalité avec les
sociétés chinoises », a-t-il dit lors d’un discours devant les
participants du sommet de l’APEC.
« Nous espérons que la Chine devienne une économie innovante
qui valorise la protection de la propriété intellectuelle et
rejette la piraterie informatique visant des secrets
commerciaux(…) », a-t-il continué.
Plusieurs dizaines d’entreprises étrangères, dont des
américaines comme Qualcomm QCOM.O et Microsoft MSFT.O se
sont retrouvées sous les projecteurs, en Chine, Pékin cherchant
à appliquer la loi antimonopole de 2008 qui, selon ses
détracteurs, sert à cibler injustement les entreprises
étrangères.

(avec Koh Gui Qing; Eric Faye pour le service français)
par Matt Spetalnick et Michael Martina
Reuters/boursorama.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.