Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Nouveau Code Général des Impôts

 

« Il n’y a véritablement pas eu de création de nouvelles taxes et de nouveaux impôts » dixit Idrissa OUEDRAOGO, Inspecteur des impôts

Dans le cadre de la célébration de son trentième anniversaire, l’Ecole Nationale des Régies Financiers (ENAREF) a organisé ce mercredi 25 juillet 2018, une conférence publique sur le nouveau code général des impôts. Animée par M. Idrissa OUEDRAOGO, Inspecteur des impôts, cette conférence fut l’occasion pour les nombreux élèves de l’école, de découvrir les modifications de forme et de fond apportées au nouveau code des impôts. L’ouverture des travaux a été présidée par Dr Nébila Amadou YARO, Directeur général de l’ENAREF.

L’ENAREF a organisé ce 25 juillet 2018, une conférence publique au cours de laquelle, le code général des impôts a été présenté aux élèves. L’objectif visé, à travers la tenue de cette conférence est de permettre à ces derniers de s’approprier ce code des impôts.
Selon le conférencier, M. Idrissa OUEDRAOGO, Inspecteur des impôts en service à la direction générale des impôts, le code général des impôts est un document qui regroupe l’ensemble des principaux dispositifs fiscaux qui existaient avant. « Ce qui est important de noter, c’est qu’il n’y a véritablement pas eu de création de nouvelles taxes, et de nouveaux impôts ; il n’y a pas un bouleversement de l’architecture de la fiscalité du Burkina Faso. Il y a juste quelques réajustements qui ont été opérés notamment au niveau de la déduction de certaines charges pour éviter les pertes de recettes. » a-t-il indiqué.
M. Idrissa OUEDRAOGO ajoute, par ailleurs, qu’avec ce nouveau code, de nouvelles mesures ont été introduites notamment des mesures de protection et de sécurisation. Avec ces mesures, argumente-il, on arrive à sécuriser l’assiette fiscale, à limiter les abus liés aux surfacturations et sous facturations etc.

Pour Dr Nébila Amadou YARO, Directeur général de l’ENAREF, le code général des impôts va révolutionner le système fiscal du Burkina Faso. En ce sens, il a invité les élèves à participer activement à la conférence et surtout à s’approprier le nouveau code. Selon Arsène ZERBO, délégué général des élèves, cette initiative est à saluer. Il a exprimé toute sa satisfaction quant à l’organisation de cette conférence. Pour lui, ce sont les élèves, qui après leur formation, seront chargés de mettre en application ce code des impôts, donc il est nécessaire de les informer et les former sur ces aspects. « Ce qu’on attend des étudiants, c’est de connaître ce code et le vulgariser. » a affirmé le délégué général.

 

DCPM Ministère de l’Economie , des Finances et du Développement (MINEFID)

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles