Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Nigeria: le russe Lukoil fait de l’américain Chevron sa porte d’entrée sur le potentiel pétrolier

Lukoil, le major pétrolier russe, lorgne le secteur pétrolier du Nigeria, premier producteur de l’or noir en Afrique subsaharienne, dans lequel il projette d’investir, mais dans un partenariat avec la compagnie américaine Chevron Corp. « Nous avons décidé d’un projet avec Chevron dans un bloc commun au Nigeria, que nous considérons prometteur », a confié à Reuters dans la capitale russe Moscou, Vagit Alekperov, CEO de Lukoil.

L’annonce de ce projet du groupe russe, sans grands détails, intervient à un moment où il a fait le choix d’étendre sa zone d’opérations hors de la Russie pour doubler sa production pétrolière.

La compagnie énergétique américaine intégrée et dont la plus grande partie des opérations d’exploration et de production est concentrée au Nigeria, se prêterait bien pour cette stratégie du groupe russe déjà présent au Ghana, en Côte d’Ivoire, en Sierra Leone et qui vise 37,5% dans le permis Etinde au Cameroun.

Chevron se prévaut d’être le troisième producteur de pétrole au Nigeria, un des plus grands investisseurs de ce paysm et d’opérer en joint-venture avec Nigerian National Petroleum Corporation, la compagnie publique nigériane.

La compagnie cotée à New-York possède une concession de 8900 km2 dans la région du Delta du Niger et détient des intérêts en eaux profondes où elle opère le champ pétrolier Agbami, une des plus grandes découvertes en eau profonde. Elle a également des intérêts non-opérateurs dans la mise en valeur du projet d’envergure Usan en eau profonde.

agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.