Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Mutuelle de santé des artistes : Les activités lancées à Ouagadougou

Les activités de la Mutuelle de santé des artistes (MS/ART) ont officiellement été lancées le 26 septembre 2017 à Ouagadougou. La souscription annuelle par artiste est de 26 000 F CFA. Mais tout membre du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) qui veut souscrire paie 12 500 F CFA, soit 50% de la cotisation annuelle. Pour le moment, seule la ville de Ouagadougou est couverte par les activités de la mutuelle.   La cérémonie de lancement a été placée sous le patronage de Pengwendé Clément Sawadogo, ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale.
 
Les artistes du Burkina ont désormais leur mutuelle de santé. Placée sous le patronage dePengwendé Clément Sawadogo, ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, la cérémonie de lancement des activités de la Mutuelle de santé des artistes (MS/ ART) a eu lieu le 26 septembre 2017 à Ouagadougou.

2-	Pour PCA de la MS/ART, Inoussa Samandoulougou,  des effort seront founis afin que toutes les régions du Burkina soient couvertes

2- Pour PCA de la MS/ART, Inoussa Samandoulougou, des effort seront founis afin que toutes les régions du Burkina soient couvertes


La procédure de souscription est simple et individuelle, a confié Inoussa Samandoulougou, dit Fat Lion, président du Conseil d’administration de la mutuelle. A l‘entendre, les frais d’adhésion sont fixés à 2500 FCFA et donnent droit à une carte de membre de la mutuelle. Après cette étape, l’artiste qui souhaite souscrire doit débourser 26 000 F CFA par an. Mais les membres du Bureau burkinabè du droit d’auteur paient la moitié, puisque le BBDA a décidé de prendre en charge les 50% de la cotisation annuelle de chacun de ses membres. Dans les jours à venir, a indiqué le PCA de la MS/ART, Inoussa Samandoulougou,  des campagnes de sensibilisation et de formation seront menées afin que les artistes comprennent le bien fondé de la mutuelle.
muttuelle-sante
Déjà, l’initiative est bonne et louable, selon les différents intervenants qui se sont succédés au parloir. « J’ai été agréablement surpris par l’initiative des artistes burkinabè de se doter d’une mutuelle de santé. Une mutuelle sert à mutualiser les efforts, les énergies pour permettre la prise en charge sanitaire de chacun des membres de la mutuelle. C’est une action qui part du principe de la solidarité entre les membres », s’est réjoui Pengwendé Clément Sawadogo,ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale. Pour lui, les artistes ne sont pas seulement des personnes qui procurent de la joie grâce à leurs arts, mais des acteurs de la production nationale, des personnes qui créent de la richesse et de la valeur ajoutée pour l’économie nationale. Pour que la mutuelle soit profitable à ses membres, il a invité les responsables à une bonne gestion des ressources. « Il faut que tous les artistes burkinabè prennent part à cette initiative. Il faut également que les bénéficiaires soient sérieux, c’est-à-dire ne pas inventer des maladies pour se faire rembourser », a-t-il conclu.

Moubarak SILGA

Ecodufaso.com/ Ecodafrik.com

 
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles