Connecte-toi avec nous

Développement

   |

MISE EN PLACE D’UN IDENTIFIANT UNIQUE DE LA PERSONNE AU BURKINA FASO : 7 milliards de FCFA pour la revue des listes…

MISE EN PLACE D’UN IDENTIFIANT UNIQUE DE LA PERSONNE AU BURKINA FASO : 7 milliards de FCFA pour la revue des listes électorales dans le budget de l’Etat

 

Le ministère du développement de l’économie numérique et des postes a organisé sous le haut patronage du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, un atelier de réflexion ce jeudi 15 mars 2018. L’atelier qui consiste à définir un schéma précis et consensuel de la mise en place un identifiant unique électronique de la personne(IU) au Burkina Faso se tient à la salle de conférences de Ouaga 2000. Il s’étendra du 15 au 16 mars 2018.

 IDENTIFIANT-UNIQUE-DE-LA-PERSONNE-2

L’identifiant unique de la personne est un dispositif qui permettra de maitriser les mouvements de la population de les villes et campagnes, d’accroitre la sécurité dans les cités et de fiabiliser davantage non seulement les transactions électroniques, mais aussi les actes administratifs notamment l’état civil au sein de nos communes. Doter notre pays d’une démarche cohérent et inclusive pour la mise en place de l’identifiant unique tel est l’objectif visé par l’atelier de mise en place d’un identifiant unique électronique de la personne(IU). Le Maire de la commune de Ouagadougou Armand Pierre Béouindé, s’est réjoui pour cette initiative. Dans ses propos il a fait un clin d’œil aux braves femmes de notre pays. « Elles constituent 52% de la population du Burkina Faso et à ce titre, elles sont donc potentiellement en effectif, la cible majeure du projet identifiant unique de la personne. Je les appelle donc à se mobiliser pour y adhérer massivement » a-t-il expliqué.

IDENTIFIANT-UNIQUE-DE-LA-PERSONNE-3

Dans un monde où la construction du développement se conjugue avec prospection et planification, la maitrise des phénomènes démographiques constitue une étape essentielle, voire une condition sine qua non à la fiabilité des bases de données et des projets et programmes de développement. La création tout azimut d’identifiant dans plusieurs secteurs, les numéros d’identité nationale (CNIB et passeport), les numéros matricules des fonctionnaires et des employés du privé, les numéros des titres de transport, les numéros matricules dans nos universités et écoles, les numéros sur nos carnets de santé, les numéros de téléphone, etc. qui sont de nature à faciliter la gestion des bases de données et mieux encore le croisement de base de données. C’est tout l’intérêt de la mise en place de l’identifiant unique qui nous permet de centraliser via une seule base de données, l’ensemble des éléments d’identification des personnes (nationaux, résidents et passagers).

IDENTIFIANT-UNIQUE-DE-LA-PERSONNE-4

Foi de Madame Hadja Fatimata Ouattara Sanon, ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes. « La mise en place de l’identifiant unique nous permettra de réaliser des économies substantielles. A titre d’illustration, la revue des listes électorales au Burkina Faso coûte à elle seule, environ 7 milliards de FCFA inscrits régulièrement dans le budget de l’Etat lors des scrutins nationaux. La mise en place de l’identifiant unique à travers une seule base de données consolidée éviterait à l’Etat, la répétition de la révision des listes électorales et par conséquent, d’économiser d’énormes moyens qui pourraient être affectés à d’autres secteurs ».

Tous les acteurs socio-économiques ont été conviés à la réflexion qui devrait aboutir à l’adoption d’une feuille de route consensuelle devant permettre d’atteindre l’atteinte des objectifs de l’atelier. A termes, cet identifiant sera utilisé dans le déploiement du e-gouvernement notamment pour établir les actes administratifs, de l’état civil à la carte d’électeur en passant par la carte professionnelle, les impôts, la sécurité sociale, le permis de conduire, etc.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma (Stagiaire)

 

 

 

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles