Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Mise en œuvre du PNDES : Le comité technique national salue une évolution favorable de la croissance de 5,7% en 2019

Yvonne Rouamba/Guigma, présidente du comité technique du PNDES

Le Comité technique national de mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (CTN/PNDES) a tenu sa réunion ordinaire le 13 Mai 2020 par visioconférence. Cette revue a pour objectif la validation technique du bilan de mise en œuvre du PNDES en 2019 et les perspectives 2020-2021.

Il en ressort que la mise en œuvre du PNDES en 2019, s’est déroulée dans un environnement international et national difficile.  Les acquis importants en 2019, au plan économique, l’économie nationale s’est montrée encore résiliente car elle a su évoluer favorablement avec une croissance de 5,7 % en 2019 contre respectivement 6,6%, 6,3% et 5,9% enregistré en 2018, en 2017, et en 2016.

Sur le plan international, l’exacerbation des tensions commerciales et géopolitiques entre les principales économies de la planète et les incertitudes liées aux conséquences du Brexit, ont occasionné un fort recul de la croissance de certains pays développés.

Au plan national, malgré une conjoncture économique nettement plus favorable aux pays de l’UEMOA, l’accentuation des attaques terroristes, avec leurs effets dépressifs sur l’investissement dans différents secteurs d’activités et la poursuite des revendications sociales ont fini par entrainer une croissance économique de 5,7% contre une croissance escomptée de 6%. « En raison de l’accroissement des recettes fiscales et de la contraction de l’investissement public, le déficit budgétaire a été ramené à 3% du PIB en 2019 contre 4,9% en 2018. Par ailleurs, le contexte de la décélération de la croissance a aussi été caractérisé par un recul sensible de l’indice de prix à la consommation, qui a régressé de 2,6% par rapport à son niveau de 2018 », explique le secrétaire permanent du PNDES, Dr. Alain Siri.

En 2019, la mise en œuvre du PNDS s’est butée à de nombreux défis. C’est le cas du déblocage tardif des ressources du budget de l’Etat au profit de certaines structures ainsi que la multiplication des grèves dans plusieurs secteurs de la fonction publique. A cela il faut ajouter la poursuite des attaques terroristes, occasionnant des réaménagements budgétaires ayant perturbé l’exécution du budget 2019, la faiblesse des capacités techniques de certaines Maîtrises d’ouvrage déléguée (MOD) pour exécuter les projets, la défaillance de certaines entreprises adjudicataires de marchés publics. « Des difficultés ont été également rencontrées dans certaines zones compte tenu du contexte sécuritaire difficile », précise la présidente du comité technique du PNDES, Yvonne Rouamba/Guigma

Lanccée en 2016, le PNDES est entrain de boucler sa dernière année de mise en œuvre avec encore défis tels la crise sanitaire du coronavirus et celle sécuritaire.

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles