Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale(MAECR)

Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale(MAECR) : le syndicat dénonce des affectations abusives

Le Syndicat autonome des Agents du Ministère des Affaires Etrangères(SAMAE) a tenu le 22 octobre 2015 une conférence de presse en vue d’alerter l’opinion nationale sur ce qui parait être une injustice quant au fonctionnement du dit ministère en général.

Rien ne va plus dans la gestion des ressources humaines au sein du (MAECR) selon le SAMAE. Dans une déclaration liminaire remise à la presse, le Syndicat par la voie de son Secrétaire Général M. Rasmané Congo, a décrit un climat de mauvaises pratiques, de népotisme, d’affairisme, etc. Ainsi trois points essentiels ont constitué l’ordre du jour de la rencontre avec la presse. En ce qui concerne le premier point, il s’agit de la gestion des affections dans les missions diplomatiques et consulaires du Burkina Faso. En effet en croire le syndicat, certaines affections « ne sont pas conformes aux textes qui régissent en la matière et mettent à rude épreuve tous les principes et critères d’affection. » Le deuxième point fait ressortir une tension réelle entre le syndicat et le Secrétaire Général du MAECR, qui est reproché de fautes qui n’honorent pas le ministère. LE SG dudit ministère bénéficierait jusqu’à date récente d’une double rémunération de son poste d’ancien ambassadeur du Burkina Faso à Libreville et de celle de Secrétaire Général du MAECR. Le troisième point a concerné la situation de l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague, qualifiée de calamiteuse par le syndicat car là aussi le problème de respect des textes en vigueur en matière d’affectation se pose. La situation ainsi décrite provoque visiblement une frustration du côté du syndicat qui était mobilisé fort d’une trentaine d’agents lors de la conférence de la presse pour dénoncer ce qu’ils qualifient d’injustice. A la question de comprendre qi contexte de fin de la transition sied, le syndicat a répondu lutter pour les générations à venir. M. Congo a donc pour cela demandé en ce qui concerne les affections, qu’elles respectent les textes et que cela ne pose pas de préjudice à tous le corps.

Encadré : Extrait de la déclaration Liminaire
C’est pourquoi face à ces comportements qui trahissent l’esprit de changement, de justice et d’équité nous exigeons :
1- Que les affectations en cause soient reconsidérées et que soit mise en place immédiatement in comité d’affectation incluant le SAMAE ;
2- Que toute la lumière soit faite sur les fautes graves commises par le Secrétaire général suite à sa nomination à ce poste et que toutes les conséquences soient tirées de cette situation ;
3- Que le premier conseiller à Copenhague, rappelé depuis janvier dernier, rejoigne l’administration centrale au plus tard avant la fin de ce mois.
4- Que soit mis fin l’acharnement injuste contre le chargé d’affaires a.i à Copenhague.

Sawadogo Balguissa
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles