Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat : 64 bouteilles…

Ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat : 64 bouteilles de gaz saisies à Bobo-Dioulasso

La direction régionale du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) a animé une conférence de presse mardi 11 août 2015 à Bobo-Dioulasso, suite à un contrôle effectué pendant le mois de jeûne. L’opération a permis de démanteler un réseau de reconditionnement du gaz butane, la saisie des produits périmés et d’une soixantaine de bouteilles de gaz.

64 bouteilles de gaz saisies, des produits périmés et prohibés saisis, et un réseau de reconditionnement de bouteilles de gaz démantelé au cours de l’opération intitulée « Contrôle spécial Ramadan ». C’est l’information donnée aux journalistes par les services de la direction régionale du Ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA), et de la direction générale du contrôle économique et de la répression des fraudes, appuyés par les forces de sécurité et de défense. C’était au cours d’une conférence de presse animée, le mardi 11 août 2015 à Bobo-Dioulasso. Pour le secrétaire général du MICA, Sibiri Sanou, l’opération a eu un impact positif en terme de disponibilité des produits et de stabilité des prix sur la période concernée (18 juin au 16 juillet 2015). Il a également affirmé que l’opération a permis de contrôler 5 235 commerçants et de déceler des infractions telles que la non-observation des règles relatives à l’information du consommateur sur les prix, la non-présentation de factures d’achat. « Ainsi, des produits ont été saisis, notamment des produits périmés (boîtes de conserves, biscuits, jus), des produits prohibés (piles électriques et cigarettes), des huiles alimentaires et des bouteilles de gaz », a dit M. Sanou. En ce qui concerne les bouteilles de gaz, un réseau de reconditionnement composé de deux personnes siégeant dans les secteurs n° 2 et 8 de Bobo-Dioulasso a été démantelé. Selon les explications, ces derniers procédaient à l’aide des raccords et robinets de gaz, au transvasement du produit d’une bouteille pleine à une autre qu’ils revendaient plus cher. « Ils pouvaient ainsi vider la bouteille d’une marque donnée vers celle d’une autre marque concurrente, ou transférer le contenu d’une bouteille de 12 Kg vers une autre inférieure », a-t-il ajouté. Pour les conférenciers, la pratique de reconditionnement des hydrocarbures n’est autorisée pour l’instant au Burkina Faso, qu’à la SONABHY. Cela reste une violation sous une forme voilée, de l’interdiction de l’interchangeabilité des bouteilles de gaz, ont-ils ajouté. Enfin, le MICA a rassuré que les efforts vont se poursuivre pour maintenir le prix des produits de grande consommation à des niveaux acceptables, en créant des conditions d’une concurrence saine et loyale.

Ousmane TRAORE
(Collaborateur)
Souleymane OUEDRAOGO
(Stagiaire)
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles