Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Ministère de l’Economie et des Finances : Les « financiers » désertent de nouveau les bureaux

Le Syndicat National des Agents des Finances (SYNAFI) a entamé le 25 août 2015 une grève de 72h à compter de la même date. En rappel, le SYNAFI réclame de son ministère de tutelle depuis un certain moment la révision équilibrée de l’octroi du Fonds Commun pour les agents des finances ainsi que le respect des engagements du protocole d’accord de 2011.

Mohamed Savadogo SYNAFIA notre arrivée le 25 août 2015 à l’Education Ouvrière se sont des sons de sifflets, une ambiance musicale et des propos galvaniseurs que nous avons pu constater. Appelés communément les « Financiers », ils étaient environ une centaine à déserter les bureaux pour exiger la satisfaction de « la parole donnée de 2011 ». Pour le SYNAFI par la voix de son responsable, M. Mohamed Savadogo, aucun acquis obtenu à ce jour. Il est cependant prévu une audition du ministre de l’Economie et des Finances par le Conseil National de la Transition. Le Syndicat reste toujours dans l’attente des conclusions qui sortiront de cette entrevue a- il souligné. Même si le mot d’ordre de grever sera respecter puisque accordé il y a maintenant un peu plus de 20 jours bien avant.

En ce qui concerne le fait que sur les réseaux sociaux et autres forums de discussion il y ait des citoyens qui pensent qui pensent que les agents du ministère de l’Economie et des finances sont les mieux nantis, le Chargé à la communication du syndicat M. Souleymane Oumtana répond par un non catégorique. « Je suis au regret de vous dire non en ce sens qu’étant ceux- là même qui donnent aux autres nous voyons ce qui se passe ailleurs. Nous ne sommes mêmes pas parmi les vingt premiers de la république en termes de rémunération. Secret professionnel obligeant je ne peux pas rentrer dans les détails. Mais nous ne sommes pas les mieux nantis. Dans ce pays, il y a bien des gens qui sont très bien au frais. Il y a tout une panoplie de corps ou le cadre moyen qu’on appelle couramment C touche mieux que nos responsables A, le plafond. » Pour l’heure le syndicat demande l’indulgence des populations pour cette lutte pour le mieux-être des agents. Et à leur ministère de tutelle le SYNAFI exhorte le respect des engagements pris dans le protocole de 2011.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles