Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

MINES : Le gouvernement burkinabè autorise la signature de convention entre la société des mines de Sanbrado (SOMISA) SA et l’Etat du Burkina Faso.

Photos d’archives Comptoir National de l’Or (Gold.fr) 

La mine d’or de Sanbrado, située dans la commune de Boudry, province du Ganzourgou, région du Plateau-Central, s’étend sur une superficie de 25,89 km2. D’une durée de vie de 10 ans, la mine d’or de Sanbrado aura une production totale attendue de 50 tonnes d’or brute.

Le gouvernement burkinabè au cours de son Conseil des ministres du 10 juillet 2019 a donné son quitus pour la signature de convention entre la société des mines de Sanbrado (SOMISA) SA et l’Etat du Burkina Faso.

L’exploitation de cette mine va générer des recettes fiscales à hauteur de deux cent vingt milliards huit cents millions (220 800 000 000) de F CFA au budget de l’Etat et créer au total 563 emplois directs et 4 000 emplois indirects.

Autre information portant sur le secteur minier est relative au retrait du permis d’exploitation industrielle de petite mine de manganèse de Kiéré de la Société Burkina Manganèse Sarl.

La Société Burkina Manganese Sarl a obtenu son permis d’exploitation industrielle de petite mine de manganèse de Kiéré, dans la commune de Houndé, province du Tuy en 2008.

Les travaux d’exploitation du gisement de cette mine ont été suspendus de façon unilatérale par la société Burkina Manganèse Sarl en juin 2011 suivi d’un arrêt définitif constaté en janvier 2012.

Il ressort qu’à ce jour, plusieurs manquements à la règlementation ont été relevés. Notamment, la suspension de l’activité d’exploitation sans autorisation pendant plus de deux (02) ans, le non renouvellement du permis d’exploitation expiré depuis le 27 avril 2018, le non-paiement à l’Etat des taxes et redevances minières et pénalités y afférentes dont le montant s’élève à neuf cent vingt-trois millions cinq cent neuf mille deux cent dix-huit (923 509 218) F CFA et le défaut de réhabilitation environnementale de la mine après l’arrêt de l’exploitation.

Au regard de ces manquements, la Commission nationale des mines a émis le 16 novembre 2018, un avis favorable à la proposition de retrait du permis d’exploitation de ladite société.

Le décret adopté mettra fin aux activités d’exploitation industrielle de la petite mine de manganèse de Kiere par la Société Burkina Manganèse Sarl.

Juste Bancé (Collaborateur)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles