Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Mines-Energie au Burkina Faso : Un gala pour célébrer la Sainte Barbe

Les acteurs du secteur des mines, de l’énergie et autres domaines équivalents du Burkina Faso ont célébré le 4 décembre 2015 à Ouagadougou la Sainte Barbe, la fête de leur Saint patronat, commémorée par tous les miniers dans le monde à la même date. La cérémonie a été organisée conjointement par l’Amicale des «Géologists For Brighter Future » du Burkina et la Chambre des Mines.

La Sainte Barbe est la patronne des miniers, des mineurs qui utilisent des explosifs pour entamer la roche. Fêtée le 04 Décembre de chaque année, elle est pour les miniers ce que la Sainte-Eloi est pour les métallurgistes. La Sainte Barbe a été commémorée de manière sobre à Ouagadougou. Initiative de l’Amicale «Géologists For Brighter Future »du Burkina en collaboration avec la Chambre des Mines, pour cette première édition, les organisateurs l’on voulue au-delà des festivités, un cadre d’échanges et de contribution sociale à travers des activités telles le don de sang aux malades, une conférence débat sur le thème « Défis environnementaux pour un Burkina après mines » et un collecte de fonds au profit des blessés de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. La cérémonie officielle commémorative a été marquée par un diner, une remise de trophées aux différents partenaires de l’Amicale, des prestations live et la collecte d’environs « 100 010 F CFA ». Toute émue pour la réalisation d’une telle activité, dans son mot, la Présidente du Comité d’Organisation, Sonia Mariam Sanou a remercié les participants qui ont effectués le déplacement mais aussi les partenaires qui ont accompagnés l’Amicale pour l’organisation de cette fête qu’elle a souhaitée moment de convivialités et de partage pour les invités.

Mines-Energie 2

La Chambre des Mines (CMB), une association à but non lucratif créée en juillet 2011 pour représenter le secteur minier privé n’est pas restée en marge de l’organisation de cette activité. C’est pourquoi, pour rappeler l’historique de la Sainte Barbe, honneur a été donnée au Secrétaire Général de la Chambre des Mines, Aboubakar Sidikou, qui a fait un bref rappel sur l’origine de cette fête.

Et selon M. Aboubakar Sidikou, « C’est une légende qui remonte au troisième siècle déjà où Barbara originaire d’Orient, qui était la fille unique de Dioscore était d’une beauté inimaginable. Et elle recevait sans cesse des demandes de mariages de différents seigneurs puissants. Mais elle a toujours refusé ces demandes de mariages au grand dam de son père. Il décida alors de l’enfermer dans une tour de luxe et c’est là que le Christ se révéla à elle. Et elle se convertit au Christianisme. Ce qui mit son père dans une colère folle. Il lui demanda d’abdiquer, d’abjurer la religion. Et malgré ses menaces et sévices, Barbara refusa. Il la trainât alors devant un juge qui la condamna et elle fut l’objet de sévices multiples. Ses seins furent arracher elle fut bruler de lames rouges mais elle implora le seigneur et ne sentit pas la douleur. C’est en ce moment que son père sorti son épée et décida de la décapité. Aussitôt il fut frappé par la foudre et réduit en poussière. C’est ainsi qu’était née la légende de Barbara qui deviendra la Sainte Barbe, la sainte du feu. C’est ainsi aussi que les miniers, les pompiers et d’autres corps de métiers l’adoptèrent comme leur patron. » En attendant, pour une première cette célébration a mobilisé plus d’une soixantaine de mineurs, miniers, pompiers et autres domaines connexes.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles