Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

MINES BURKINA FASO : SEMAFO annonce la première coulée d’or de la mine de Boungou prévue en début du 3ieme trimes 2018

La société minière canadienne SEMAFO a annoncé que la construction de la mine Boungou au Burkina Faso est achevée à 87 % et que la première coulée d’or est prévue au début du troisième trimestre de 2018. Comme première étape menant à ce jalon important, la Société a débuté les travaux pour la mise en service à sec de l’équipement dans l’usine cette semaine.

Selon les responsables de ladite société, au cours des prochaines semaines, alors que les travaux de construction se poursuivent, des tests de l’équipement des circuits de concassage et des silos à minerai requis pour démarrer la production seront effectués. La centrale énergétique, qui était achevée à plus de 90 % à la fin du mois de février, est en partie opérationnelle depuis le début du mois de mars ont -t-il indiqué.

En date du 28 février 2018, les progrès suivants avaient été réalisés : Le développement se poursuit en respect des budgets; 182 millions $ des 231 millions $ de dépenses en immobilisations prévues ont été encourues ; La construction de la mine est achevée à 87 % ; Près de 94 % des structures d’acier et des travaux d’installation mécanique sont terminés ; Les travaux d’installation de tuyauterie sont presqu’à moitié terminés ; Le parc à résidus est prêt à plus de 80 % ; Plus de 90 % des travaux pour la centrale énergétique et le dépôt de carburant ont été effectués ;Près de 65 % de l’installation électrique et de l’instrumentation est complétée ; L’achèvement de la chambre de coulée et des services à l’usine a été devancé du troisième au deuxième trimestre ; Le laboratoire d’analyse est opérationnel ; Les travaux de pré découverture sont achevés à 69 %; 12,5 millions des 18 millions de tonnes projetées ont été extraites ; L’extraction de minerai débutera au cours des prochaines semaines ; 1 818 personnes, incluant les sous-traitants, travaillent sur le site; 85 % d’entre eux sont burkinabè ; 4,5 millions d’heures/personne (454 jours) ont été travaillées sans accident de travail avec perte de temps.

La Société exploite la mine Mana au Burkina Faso, laquelle inclut le gisement satellite à haute teneur de Siou, et planifie le début de l’exploitation de la mine Boungou au troisième trimestre de 2018.

 

La Rédaction

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles