Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Mine d’or Orezone de Bomboré SA : Le Premier Ministre lance les travaux de construction

Le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, a lancé les travaux de construction de la mine d’or Orezone de Bomboré SA, dans la localité de Nobsin, dans la commune de Mogtédo, province du Ganzourgou (Région du Plateau Central). Exploitée par la société canadienne Orezone Bomboré SA, les réserves minières de cette mine sont estimées à 31 tonnes d’or brut pour une durée d’exploitation d’environ 12 ans. L’entrée en production et la coulée du premier lingot de Bomboré son prévues avant fin 2020.

La vision du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, est de faire des mines et des carrières à l’horizon 2026, « un sous-secteur compétitif et un levier important de développement socio-économique durable du Burkina Faso ».

Le lancement des travaux de construction de la mine d’or de Orezone Bomboré, sise dans la localité de Nobsin, dans la commune de Mogtédo, dans la province du Ganzourgou, ce vendredi 24 mai 2019, sous le haut patronage du Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, est à inscrire dans cette dynamique.
Cette mine a un potentiel de réserves minérales évaluées à 31 tonnes d’or brut minimum, une teneur moyenne de 0,76 grammes par tonnes de minerai et un taux de récupération de 87%.

Son exploitation se fera en carrière à ciel ouvert et son permis d’exploitation couvre une superficie de 25 km2. 
En termes d’emplois, Bomboré va générer 700 emplois pendant sa phase de construction qui est prévue pour durer 21 mois et 620 emplois directs permanents durant son exploitation, dont 90% de nationaux avec un planning de substitution rapide des expatriés par des cadres Burkinabè ainsi que d’importantes recettes fiscales, à travers le paiement des royalties, taxes, redevances, impôts et dividendes estimées à 144 milliards de francs CFA.

Il est également attendu de cette mine une contribution pour le Fonds Minier de Développement Local à hauteur de 7 milliards de francs CFA.
Quant au budget alloué à la mise en œuvre du plan d’action et de réinsertion des populations affectées par le projet, il est estimé à 12 milliards de francs CFA.
Les dotations prévisionnelles au Fonds de réhabilitation et de fermeture sont de 8 milliards de francs CFA.

L’entrée en production et la coulée du premier lingot de Bomboré sont prévues avant fin 2020.
C’est un Chef du Gouvernement véritablement heureux qui a procédé à la cérémonie de lancement des travaux et ce, pour deux raisons.

La première raison tient au fait que la destination Burkina continue de séduire les investisseurs.
« Nous constatons que malgré les difficultés que notre pays connait, notamment les problèmes de sécurité, il y a des partenaires, des pays amis qui continuent de nous faire confiance et qui viennent investir dans notre pays. C’est un bon signe pour le Burkina Faso. Tant que nous continuerons de résister à l’adversité, nous aurons toujours des amis qui viendront nous soutenir », s’est-il réjoui.

Tout en félicitant ces investisseurs, il a souhaité que d’autres leur emboitent le pas. « Nous avons le devoir de faire en sorte que ceux qui nous accompagnent sur le terrain du secteur minier puissent être sécurisés, aient confiance en nous et qu’ils continuent d’investir dans notre pays. Je crois qu’avec cela nous pourront aller de l’avant », a insisté Christophe Joseph Marie DABIRE. 

La deuxième raison de la joie du Chef de l’Exécutif burkinabè est liée au constat qu’aujourd’hui le secteur minier est en train d’être la locomotive de la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).
« Le programme présidentiel est en train d’avancer. Certes, il y a des difficultés. Les progrès sont peut-être lents mais il y a des progrès. Je tiens à féliciter tous ceux qui participent à la mise en œuvre du PNDES », a-t-il affirmé.
A l’entendre, le secteur minier a une place importante dans le développement économique et social de notre pays.

Et le Premier Ministre d’expliquer : « Ce n’est pas le seul secteur qui va développer notre pays. Nous continuons de croire au développement agricole et industriel mais nous travaillons à ce que tous ces secteurs connaissent une évolution positive et que le secteur minier peut accompagner à travers les ressources qu’elle va permettre de mobiliser au profit du budget de l’Etat. Chaque secteur a son rôle à jouer. Aujourd’hui, le secteur minier est dynamique, demain l’industrie sera dynamique. Cela contribuera peut-être à faire que l’agriculture se dynamise », 

Le Président Directeur Général (PDG) de Orezone Bomboré SA, Jean Marie André BAYA, a insisté sur l’impact communautaire de la société qu’il dirige.
Après avoir salué l’excellente collaboration des populations locales, M. BAYA a fait savoir qu’avec la construction de cette mine, ce sont quelques 2 400 unités résidentielles qui doivent reloger près de 650 familles, soit plus de 4 100 personnes à réinstaller.
« La mine d’or de Orezone Bomboré SA est une société respectueuse des lis, des communautés et de la nature. Sans respect, on ne peut progresser, on ne fait que détruire. Or chez Orezone, nous sommes des bâtisseurs et non des destructeurs », a-t-il justifié.

Il a également rappelé que Orezone Bomboré SA a dépensé plus de 275 millions de francs CFA pour soutenir le développement des communautés environnantes.
Pour sa part le Ministre des Mines et des Carrières, Oumarou IDANI, a soutenu que la contribution du secteur minier à l’économie nationale est d’une performance remarquable et est en constante progression.

« En 2018 par exemple, dans un contexte de taux de croissance globale du pays établi à 6,6%, celui du secteur minier est de l’ordre de 20%. Sa contribution à la formation du PIB a été de 10,6% et les recettes directes au budget de l’Etat est de 266 milliards de francs CFA. Le secteur des mines est assurément, un secteur porteur qui contribue de façon substantielle à l’économie nationale… », a-t-il mentionné.

DCI/PM

gouvernement.gov

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.