Connecte-toi avec nous

Développement

   |

MCC-Burkina: Un atelier pour valider les contraintes fortes à l’investissement privé

 
L’Unité de coordination de la formulation du deuxième compact au Burkina (UCF-Burkina) relative au Millenium challenge corporation (MCC) se réunit, ce jeudi 31 août 2017 à Ouagadougou. L’objectif est de valider les contraintes fortes à l’investissement privé et à la croissance économique.
L’on se souvient que le Burkina Faso a été sélectionné, en décembre 2016, par le Millenium challenge corporation (MCC) pour bénéficier d’un second compact. A partir de cette période, le pays a mené plusieurs activités de concertation et d’échanges en vue de mobiliser, d’impliquer et d’informer tous les acteurs du processus.
C’est dans cette dynamique que l’Unité de coordination de la formulation de ce deuxième Compact (UCF-Burkina) créée en mars 2017 tient le jeudi 31 août 2017 à Ouagadougou, un atelier national de validation des contraintes fortes à l’investissement privé et à la croissance économique. La rencontre marque la fin de la phase I du processus de formulation du second compact.
Des ateliers d’information, d’échanges et de concertation ont déjà été organisés (29 juin, 20, 21, 24 et 25 juillet 2017). A l’occasion, des étapes incontournables dans le processus d’élaboration du deuxième Compact ont été définies.
Il s’agit premièrement, de mener une analyse préliminaire qui consiste en une analyse des contraintes pour identifier formellement les contraintes fortes à la croissance économique. La deuxième étape concerne la prise en compte des contraintes les plus fortes qui auraient été identifiées et mener un diagnostic approfondi des problèmes.
UCF-Burkina
Quant à la troisième étape, elle porte sur la définition et le choix des types de projets qui vont permettre de mieux régler les grands problèmes identifiés. Enfin, quatrièmement, connaissant maintenant et ayant choisi les projets, il va falloir lancer des analyses de faisabilité et de rentabilité de chacun des projets, y compris les études environnementales.
L’UCF-Burkina et son partenaire américain travaillent à accélérer ces étapes puisque le Burkina est en concurrence, pour le partage des fonds du MCC, avec deux autres pays que sont la Tunisie et le Sri Lanka.
Le Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence gouvernementale américaine créée en janvier 2004 pour la gestion d’un Fonds américain dénommé le Millennium Challenge Account (MCA). Il vise à assurer l’efficacité de l’aide publique américaine au développement en établissant des partenariats avec les pays qui ont une certaine performance dans les trois domaines. Ces domaines sont  la «bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques», la «création d’un environnement favorable à l’initiative privée» et l’«engagement de l’Etat à faire des investissements conséquents dans le capital humain».
Le Burkina Faso a déjà bénéficié de ce fonds en 2006 et a signé, le 14 juillet 2008, une convention de subvention dénommée «Millennium Challenge Compact ». Ce premier Compact avait été mis en œuvre du 31 juillet 2009 au 31 juillet 2014 par.
Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com
 
Légendes des photos
1-    Le MCA-BF est une entité administrative créée par le gouvernement burkinabè
 
2-    La rencontre de l’UCF-Burkina marque la fin de la phase I du processus de formulation du second compact

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles