Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Mathias Tankoano prend les rennes du Conseil Supérieur de la Communication

La  cérémonie de passation de charges entre le Président assurant l’intérimaire du Conseil Supérieur de la Communication(CSC),  Désiré Comboigo et celui entrant,  Mathias Tankoano a été effective le 9 Août 2018.  Elle a été présidée par le premier ministre Paul Kaba Thiéba au siège de ladite institution.

Désigné Président du CSC par consensus des nouveaux conseillers le 20 juillet dernier à Ouagadougou, Mathias TANKOANO, a été officiellement installé le 9 Août 2019. L’une des missions principales du Conseil Supérieur de la Communication est de contribuer au respect de la déontologie professionnelle par les entreprises et sociétés de communication au Burkina Faso.  De l’avis du président sortant,Désiré Comboigo, «C’est un passage à témoin qui traduit la noblesse et la grandeur du service public. ». Il a également noté quelques acquis engrangés par le collège sortant, à savoir, l’organisation réussie des élections couplées législatives et présidentielles de Novembre 2015 et municipales de 2016 ; les formations diverses au profit des acteurs des médias et l’amélioration du traitement salarial du personnel du CSC.

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication de la république du Niger et représentant de la plateforme de régulation des médias de l’UEMOA et de la Guinée, Sani Kabir, a félicité  Matthias Tankoano pour son election. Il a également félicité le président par intérim tout en relevant le fait qu’il ait assuré la transition dans un contexte difficile.

Le Président entrant du CSC, Matthias Tankoano

Le Président entrant du CSC, Matthias Tankoano

« Nous prenons les rennes de l’institution dans un contexte difficile et complexe » a lancé le président entrant, Matthias Tankoano. Mais il a assuré que «la nouvelle équipe de conseillers est consciente de l’ampleur de la tâche et des attentes légitimes des acteurs du monde de la presse et de tout le peuple burkinabè, ne ménagera aucun effort pour mener à bien cette mission de régulation, combien importante dans un système démocratique.»

La signature du cahier de charges entre le président intérim Désiré Comboigo et le président entrant Mathias Tankoano

La signature du cahier de charges entre le président intérim Désiré Comboigo et le président entrant Mathias Tankoano

Précédemment conseiller spécial du Président du Faso, Mathias TANKOANO remplace Nathalie SOME pour un mandat de cinq ans.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles