Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Maroc-Euler Hermes : Augmentation des exportations de 8,4 Mrds de DH en 2015

Leader mondial de l’assurance-crédit, Euler Hermes fête cette année ses 20 ans de présence au Maroc à travers sa filiale Euler Hermes Acmar. Pour les équipes de ce groupe basé à Paris, les exportations marocaines devraient augmenter en 2015 de 8,4 milliards de dirhams, pour atteindre les 240 milliards de dirhams à fin 2015.
La filiale d’Euler Hermes au Maroc a organisé, hier 4 novembre à Casablanca, la deuxième édition de l’Observatoire international du commerce consacré cette année aux «risques et opportunités à l’export». Il s’agit, en effet, pour les équipes d’Euler Hermes Acmar de présenter les principaux résultats de l’Observatoire international du commerce sous forme d’analyses des tendances de l’économie marocaine, avec une attention particulière portée sur les opportunités et les risques pour les PME-PMI marocaines à l’export. Ainsi, à en croire les experts de ce leader mondial des solutions assurance-crédit, l’économie marocaine devra avoir un coup accélérateur en 2015. «L’économie marocaine devrait aller mieux en 2015. Nous prévoyons 4,2% de croissance, portée par plus de consommation des ménages et d’investissements des entreprises», déclare Tawfik Benzakour, directeur général d’Euler Hermes Maroc, avant de préciser que «l’environnement des affaires reste agité, en témoigne l’augmentation attendue des défaillances d’entreprises de 10% en 2015, identique à celle de 2014». Dans cette même perspective, Ludovic Subran, chef économiste chez le groupe Euler Hermes, assure que «les exportations marocaines devraient augmenter de 8,4 milliards de dirhams pour tutoyer 240 milliards de dirhams à fin 2015. L’Europe mais aussi l’Inde et l’Afrique sont les destinations où ces opportunités additionnelles sont à saisir, notamment dans les secteurs de produits chimiques, d’agroalimentaire et du textile».
Parmi les opportunités sectorielles soulignées lors de cette deuxième édition de l’Observatoire international du commerce et que les exportateurs marocains doivent saisir, on retrouve en première position les engrais phosphatés, sachant que le Maroc est le 2ème producteur mondial avec 6,4 millions de tonnes en 2013. En effet, l’Afrique subsaharienne représente un fort potentiel alors que le ralentissement de la croissance brésilienne pèse sur les exportations vers ce nouvel eldorado. L’agroalimentaire vient en deuxième position des secteurs qui offrent le plus d’opportunités à l’export, le Maroc bénéficie d’une richesse et d’une diversité liée à une agriculture qui représente 15% de la valeur ajoutée du pays. Ceci dit, l’industrie alimentaire ne représente qu’un quart des exportations en valeur et pourrait se développer pour gagner davantage de marchés, notamment au Moyen-Orient. Le troisième secteur a trait aux composants et équipements électroniques et électriques. Pour ce secteur, Euler Hermes prévoit un volume de 110 millions d’euros en 2015. Les principaux marchés de croissance à l’export se situent en Europe, particulièrement le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Espagne, mais aussi l’Algérie. L’automobile et l’aéronautique se développent pour l’export vers l’Europe, grâce à la compétitivité/prix, trois fois moins cher que l’Europe de l’Est par exemple, et l’investissement en savoirs et savoir-faire entrepris par le Maroc.
Par ailleurs, il est à souligner que le groupe Euler Hermes est basé à Paris et il est présent dans 50 pays. Il est membre du groupe Allianz. La société a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 2,5 milliards d’euros en 2013 et garantissait pour 789 milliards d’euros des transactions commerciales dans le monde à fin 2013.

Sanae Taleb
lesafriques.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles