Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Mark Mobius : « Le secteur de la grande consommation est le plus intéressant de l’heure, en Afrique »

Répondant à une interview de MarketWatch, Mark Mobius (photo), le directeur et fondateur en 2012 du fonds d’investissement Templeton Africa Fund a déclaré que le secteur de la grande consommation était sans conteste le plus intéressant de l’heure sur le continent africain.

« Nous trouvons des opportunités d’investissement dans tous les secteurs, mais probablement, le plus intéressant doit être celui de la grande consommation en raison de la hausse des dépenses par habitant, qui elle-même, est le résultat de la hausse des revenus par habitant », a fait savoir Mark Mobius, allant dans le sens d’un rapport publié récemment par la firme de conseil et d’audit Deloitte.

M. Mobius fait aussi savoir que si les ressources minière attirent l’attention de nombreux investisseurs, les secteurs qui tirent la croissance dans la région se retrouvent dans les Technologies de l’Information et de la Communication, l’énergie solaire ou encore la vente des fleurs et de la bière.

Rappelons que Mark Mobius est un vétéran de l’investissement dans les pays émergents.

Le portefeuille des investissements de son fonds africain contient des entreprises comme Nigéria Brewries, Zenith Bank, Guranty Trust Bank, First Bank of Nigeria ou encore l’opérateur sud-africain des télécommunications MTN. Templation Fund est aussi présent dans le capital d’entreprises performantes comme la Sonatel (filiale sénégalaise d’Orange) ou encore le groupe bancaire panafricain Ecobank.

Toutefois, du fait de la situation socio-économique au Nigéria et du passage à vide que traversent plusieurs banques de ce pays, on peut aisément comprendre les contreperformances que connait la valeur nette d’inventaire du fonds ces derniers mois. Il affiche désormais un recul de 4,23% sur une période d’un an.

Mais dans une fourchette de temps plus longue (2 ans), il reste sur une rentabilité supérieure à la moyenne de celle des fonds investissant en Afrique, ce qui ne devrait pas affoler ses investisseurs, notamment ceux qui ont des placements d’accumulation (c’est à dire n’attendant le rendement que sur le long terme)

Idriss Linge
agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles