Connecte-toi avec nous

Non classé

   |

Marchés : Les Bourses européennes déçues par le chômage américain

Les Bourses européennes, à l’exception de celle de Londres, ont fini la semaine dans le rouge après la publication d’un rapport contrasté sur l’emploi américain et une ouverture quasiment stable à Wall Street.

« Le marché est un peu hésitant », souligne Xavier de Villepion, un vendeur d’actions chez HPC. Après « des chiffres américains qui restent quand même assez forts », le marché s’inquiète d’une remontée des taux directeurs de la banque centrale américaine, qui lie ses changements de politique à la solidité de la reprise, indique-t-il. Le taux de chômage a encore reculé en octobre aux Etats-Unis, même si les créations d’emplois, moins fortes qu’attendu, sont moins nombreuses qu’en septembre, selon le département du Travail.
Les marchés n’ont pas puisé de soutien dans des indicateurs allemands encourageants. Les exportations, qui avaient plongé en août, se sont ressaisies en septembre, tout comme la production industrielle. L’Eurostoxx a reculé de 1,20%. La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,89%, l’indice CAC 40 perdant 37,79 points à 4 189,89 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,5 milliards d’euros.
Les bancaires ont pesé sur la cote à l’image de Crédit Agricole (-2,91% à 10,67 euros), Société Générale (-2,40% à 36,18 euros) et BNP Paribas (-1,91% à 48,67 euros). A l’inverse ArcelorMittal a pris 2,32% à 10,10 euros.
Aperam, a gagné 3,10% à 22,31 euros.
Vallourec a bondi de 3,44% à 30,10 euros.
EDF a pris 0,20% à 22,98 euros.
La Bourse de Londres a été la seule place européenne à finir en hausse, grâce à la bonne tenue des valeurs minières soutenues par le rebond des cours des métaux.
L’indice FTSE-100 a grignoté 0,25% à 6 567,24 points.
Parmi les géants de la mine cotés à Londres, BHP Billiton a pris 2,95% à 1 676 pence, Anglo American 2,67% à 1364,5 pence et Rio Tinto 2,41% à 3 039 pence.
Fresnillo a bondi de 4,93% à 734 pence et Randgold de 1,42% à 4 132 pence.
Royal Dutch Shell a grimpé de 2,39% à 2 230,5 pence et BP de 1,24% à 441,3 pence.
Parmi les principales baisses, Admiral Group a chuté de 3,49% à 1 215 pence et RSA Insurance Group a baissé de 3,02% à 446,2 pence.
Le groupe aérien IAG (maison mère de British Airways et Iberia) a décroché de 2,75% à 402,6 pence.
A la Bourse de Francfort, l’indice vedette Dax a clôturé en baisse de 0,91% à 9 291,83 points.
Allianz s’est adjugé 3,59% à 131,2 euros.
Adidas a également signé une bonne performance, avec un gain de 0,83% à 59,53 euros.
Fresenius SE a cédé 0,57% à 40,83 euros.
Le groupe Volkswagen a abandonné 1,33% à 171,15 euros.
Mercedes-Benz, du groupe Daimler a perdu 0,97% à 62,36 euros.
Lanxess a poursuivi sa dégringolade de la veille, perdant 3,49% à 37,64 euros.
Sur l’indice SDAX Puma s’est envolé de 5,54% à 184,75 euros.
La Bourse suisse a terminé la semaine sur une note négative, le SMI bouclant en baisse de 0,53% à 8 816,92 points.
Swisscom a continué de reculer, cédant 2,93% à 547 francs suisses.
Le secteur pharmaceutique a également pesé sur l’indice, Roche perdant 1,60% à 282,40 francs suisse, tandis que Novartis s’est retranché de 1,23% à 88,65 francs suisse.
Richemont a par contre grimpé de 4,47% à 84,10 francs suisses.
Transocean, très volatil, a terminé sur un rebond en séance, finissant en hausse de 2,51% à 28,60 francs suisses.
La Bourse de Bruxelles a cédé 0,61%, terminant à 3 144,59 points.
Le groupe pharmaceutique UCB, qui a vendu ses activités américaines dans les génériques à deux fonds d’investissements, a reculé de 2,04% à 64,21 euros.
Befimmo (immobilier) a perdu 1,71% à 60,90 euros et le bancassureur KBC 1,60% à 41,20 euros.
En revanche, Delta Lloyd a terminé en tête de l’indice Bel-20 avec une progression de 2,08% à 18,66 euros.
L’indice AEX des principales valeurs de la Bourse d’Amsterdam a clôturé en baisse de 0,42% à 411,43 points.
Le groupe de prospection géologique Fugro a pris 6,27% à 14,07 euros.
Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l’industrie des puces électroniques ASML a perdu 2,69% à 79,79 euros.
La Bourse de Milan a terminé en baisse de 0,99% à 19 095 points.
Saipem a grimpé de 4,95% à 12,72 euros, et Prysmian de 3,40% à 14,61 euros.
Enel a cédé 2,75% à 3,824 euros. Telecom Italia, qui a publié ses résultats trimestriels, a vu son titre baisser de 1,54% à 0,8645 euro.
UniCredit a reculé de 3,34% à 5,5 euros et Banco Popolare de 2,89% à 10,74 euros.
A la Bourse de Madrid, l’indice Ibex 35 a perdu 1,32% à 10 126,3 points.
Le groupe Gamesa a gagné 2,65% à 7,982 euros.
En revanche, le groupe de BTP Sacyr a fait partie des plus fortes baisses, abandonnant 2,99% à 3,347 euros.
L’indice PSI-20 de la Bourse de Lisbonne a terminé en baisse de 0,69% à 5 142,25 points.
La banque BCP a chuté de 5,68% à 7,8 centimes d’euro et sa concurrente BPI a reculé de 2,83% à 1,44 euro.
Portugal Telecom a cédé 2,64% à 1,22 euro.
Ilyas A.

lemaghrebdz.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.