Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Marché financier régional : Coris Bourse se hisse à la 3ième des SGI de l’Uemoa avec près de 9% des parts de marché en mi-2020

La Société de Gestion et d’Intermédiation (SGI) Coris Bourse dans le cadre des activités marquant la célébration de ses dix ans, a organisé le mercredi 28 octobre 2020, une conférence publique sur le thème « La Bourse au service du développement : La décennie Coris Bourse et les perspectives nationales et sous régionales » au profit des étudiants de l’Ecole Nationale des Régies Financières (ENAREF). Il a été animé par le Directeur Exécutif de l’Institut Free Afrik, Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo, en présence du Directeur Général de l’ENAREF Adama Badolo et du Directeur Général du Trésor public et de la Comptabilité, Célestin S. Sanon.

« La finance est à l’économie ce que le sang est pour le corps humain » Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo. Cette assertion de l’Economiste et émérite Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo plante le décor de la finance dans toute sa diversité au profit des économies surtout celle en voie de développement à l’exemple des pays Ouest africains. Le marché boursier s’avère donc être un maillon fort de financement des économies, en témoigne le modèle français ou Sud-Coréen qui aurait permis à ces pays de faire rebondir leurs croissances chaque décennie.

10 ans après sa création le modèle Coris Bourse fait la fierté du pays des Hommes intègres, à l’image de Coris Bank International (CBI). Une étude menée à ce sujet par l’Institut Free Afrik vise à montrer sa contribution à l’économie nationale ainsi qu’à la culture boursière sous régionale. Au-delà de ces aspects, l’étude révèle aussi la contribution de la Bourse au développement économique et social d’un pays.

Selon l’étude menée par le Directeur Exécutif de l’Institut Free Afrik, Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo et dont la quintessence a été présentée lors de la conférence publique, lorsqu’on regarde les données et les faits, en dix ans, Coris Bourse a fait une performance exceptionnelle. Le modèle Coris Bourse séduit. Pour preuve, la contribution de l’institution aux recettes fiscales évaluée à 7,2 milliards de FCFA en 10 ans qui fait de Coris Bourse l’un des 100 meilleurs contributeurs aux recettes de l’Etat. A cela, il ne faut pas occulter l’effort soutenu de renforcement du capital de la SGI porté à 2 milliards de FCFA, ainsi que son expansion géographique et le renforcement de la bonne gouvernance financière ainsi que les éditions de formation à la promotion de la culture boursière. Autant d’acquis qui font de Coris Bourse aujourd’hui, un partenaire stratégique des institutionnels ainsi que des Etats de la sous-région. Elle se classe pour cela à la 3ième place des SGI de la sous-région Ouest africaine avec près de 9% des parts de marché en date, a expliqué Dr Ouédraogo. Ce qui est une place importante lorsqu’on prend la part du Burkina Faso dans l’économie de l’UEMOA. Cela montre qu’il y a un succès important qui est réalisé a souligné le Dr Ouédraogo.

Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo

La Bourse est un excellent moyen de financer le développement

Pour le Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo, de façon générale, le marché boursier est d’un véritable atout de financement de projet structurants dans les domaines des infrastructures routières, hydrauliques, énergétiques pour n’en citer que ceux-ci.

 

Aperçu des participants

Le Directeur Général du Trésor public et de la comptabilité, Célestin S. Sanon a félicité les performances de Coris Bourse. Pour lui, 10 ans après sa création, L’Etat Burkinabè a sollicité les services de la SGI Coris Bourse qui a permis de lever un peu plus de 442 milliards de FCFA en quatre (4) opérations d’Appel Public à l’Epargne.

C’est pourquoi, à en croire Dr Ouédraogo, malgré les menaces liées à l’instabilité socio-politique dans la zone ainsi que les pratiques frauduleuses d’appel à l’épargne, il est important de promouvoir des règlementations en faveur de la bourse. A ce propos, il ressort unanimement de la rencontre la nécessite de promouvoir les champions nationaux en vue d’un renforcement durable et à terme de la capacité de levée de fonds conséquent et efficient.

En marge de la conférence, un don de sang a été organisé en partenariat avec le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) pour venir en aide aux malades.

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles