Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Lutte contre les MGF : Le cadre de Ouaga pour galvaniser les actions politiques

La conférence internationale sur les mutilations génitales féminines (MGF) a ouvert ses portes le lundi 22 octobre 2018 à Ouagadougou sous la Présidence du Chef du gouvernement burkinabè Paul Kaba Thiéba et en présence de la Première dame Sika Bella Kaboré.

 Les mutilations génitales féminines (MGF) désignent toutes les formes d’interventions non thérapeutiques aboutissant à une ablation ou une altération des organes génitaux féminins, avec des conséquences délétères sur la santé. En 2016, elles concernent plus de 200 millions de femmes et filles dans le monde selon l’Unicef. En 2013, on l’évaluait à 125 millions sur le continent africain et au Moyen-Orient.

« Galvaniser les actions politiques en faveur de l’élimination des mutilations génitales féminines » c’est sous ce thème que vont se pencher plus de 300 participants et acteurs de développement venus des quatre coins du monde.  Cette rencontre importante vise à galvaniser l’action internationale, régionale et nationale pour renforcer le vaste mouvement visant à mettre fin aux MGF à l’horizon 2030. Elle réunit les épouses des chefs d’Etats, membres de gouvernements d’Afrique, d’Europe, d’Amérique, de l’Indonésie et du Yémen.

Durant deux jours, les travaux vont s’organiser autour de session d’échanges de haut niveau sur la problématique des mutilations génitales féminines (MGF) et aussi les mariages précoces.

Plus de 300 participants prennent part aux travaux

Plus de 300 participants prennent part aux travaux

« Il faut une mobilisation collective à tous les niveaux«  a martelé la ministre en charge de la Femme du Burkina, Laurence Ilboudo /Marchal. Selon elle, une mobilisation collective tant au niveau politique, institutionnel que communautaire, est plus qu’impérieuse autour des nombreux défis à relever dans les domaines des mutilations génitales féminines, de la protection et la promotion des droits de la femme dans nos pays respectifs et dans le monde entier.

Ces phénomènes hérités ’une autre époque doivent définitivement être vaincus pour le plein épanouissement des femmes et surtout de celles victimes particulièrement.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a salué et encouragé cette dynamique qui vise à apporter une contribution à la lutte menée depuis de longues années contre certains fléaux qui touchent essentiellement la jeune fille

Pour la Directrice exécutive de l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), Fatoumata N’Diaye, les Etats doivent unir leurs efforts pour préserver les filles et les femmes des MGF. L’UNICEF et ses partenaires travaillent sur un programme conjoint afin de galvaniser un soutien régional et mondial en faveur de l’élimination des MGF a-t-elle confié.

Les travaux se dérouleront en deux phases. La première sera consacrée à un dialogue politique les 22 et 23 octobre 2018. Toute chose qui permettra de faire l’état des lieux et la situation mondiale des mutilations génitales féminines, de partager les expériences et les bonnes pratiques. La seconde phase à savoir le dialogue technique se déroulera les 24 et 25 octobre 2018, et sera réservé aux échanges entre experts.

 

Balguissa Sawadogo

Fiakofi Kossi (Stagiaire)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Encadré : Données statistiques sur les MGF dans le monde

En 1995, une estimation, actualisant les données avec le taux de croissance de la population, évaluait le nombre de femmes et de filles mutilées à 150 millions (Hosken, 1995 ; tableau 2). Jusqu’en 2015, toutes les publications des organisations internationales (Fnuap, OMS, Unicef) et des recherches sur les MGF font état d’un nombre global variant entre 100 et 140 millions de femmes et filles mutilées dans le monde, sans bien préciser la méthodologie employée pour parvenir à ces chiffres (Yoder et al., 2013). La toute récente publication de l’Unicef début 2016, intégrant l’Indonésie, l’évalue à 200 millions.

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles