Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Lutte contre le chômage : La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso lance un projet de formation 460 jeunes

Le projet « Emplois des jeunes et développement des compétences au Burkina Faso (PEJDC) de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso a été lancé le 18 mai 2016 à Ouagadougou. Il permettra de former 460 jeunes au profit de 7 associations et fédérations d’entreprises.
 
 
460 jeunes seront formés et mis à la disposition des entreprises dans les domaines de BTP, de l’élevage, de l’agroalimentaire, de l’agro-sylvo-pastoral,  de la conduite de véhicules et d’engins. La signature des conventions est intervenue le jeudi 18 mai 2017 en présence du représentant du président de la Chambre du commerce et d’industrie du Burkina,  Harouna Tougueyeni et le représentant des entreprises faîtières bénéficiaires, Oumar Yougo. Plusieurs secteurs d’activité bénéficieront des compétences qui seront mises à leur disposition. Il s’agit de l’Association des professionnels du bâtiment et des travaux publics ( APROBAT), l’Interprofession de l’aviculture moderne du Burkina (IPAM-B), du consortium des constructeurs de Bio digesteurs, de la Fédération burkinabè des patrons de boulangerie, confiserie et pâtisserie (FEBPBCP), de la fédération des organisations professionnelles agricoles de Bagré (FOPACB), de l’Union nationale des apiculteurs du Burkina Faso (UNABF) , et de l’association des auto-écoles du Burkina (AEB) .
projet-de-formation-460-jeunes2
Signalons que le projet Emplois des jeunes et développement des compétences (PEJCD), à travers « la mise en place d’un système de formation à la demande des entreprises » vise la formation et l’insertion de 2000 jeunes diplômés, déscolarisés, ou sans diplôme à partir de dispositifs de formations professionnelles dans les métiers ou filières demandées par les entreprises. La mise en œuvre de ce volet confié à la CCI-BF, a démarré en janvier 2016. Pour une meilleure adhésion des acteurs au dispositif de formation, la CCI-BF a entamé une large campagne d’information pour l’identification des besoins en compétences des entreprises. A cet effet, plusieurs organisations faîtières ont manifesté leur intérêt à travers des besoins de compétences. La première signature de convention a eu lieu le 16 août 2016 avec l’OTRAF visant la formation de 490 jeunes au profit de ses membres.

Moubarak SILGA

Ecodufaso.com/Ecodafrik

Légende
1-Les jeunes n’ont pas marchandé leur mobilisation
2- Les représentants des entreprises et faîtières entendent profiter du projet
 
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles