Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Lutte contre la pauvreté : Le PATECE, un projet pour faciliter la création

Lutte contre la pauvreté : Le PATECE, un projet pour faciliter la création et la consolidation des emplois

Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA) a procédé au lancement du Projet d’appui à la transformation de l’économie et à la création de l’emploi (PATECE), le 26 octobre 2015 à Ouagadougou. D’un coût global de 8 170 228 000 de FCFA, le projet permettra de faire la promotion du développement du secteur privé pour une croissance inclusive et génératrice d’emplois durables.

Les acteurs du secteur informel ont désormais une structure capable de les aider à aller vers une entreprise formelle. Le Projet d’appui à la transformation de l’économie et à la création de l’emploi (PATECE), puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été lancé le 26 octobre 2015 à Ouagadougou par le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA). D’un coût global de 8 170 228 000 de FCFA, le projet a une durée de vie de 4 ans (2014 en 2018).

PATECE 2

la représentante résidente de la Banque Africaine de développement au Burkina, Antoinette Batumubwira

Il est partiellement financé, sous forme de don, par le groupe de la Banque africaine de développement à hauteur de 7 350 0000000 de F CFA. Le PATECE est structuré en trois composantes, à savoir, la consolidation des institutions de promotion du secteur privé, la promotion de la transformation structurelle de l’économie, et la a gestion et coordination du projet. Plusieurs structures à travers tout le Burkina vont bénéficier du projet. Il s’agit entre autres, des Centres de gestion agréée (CGA), l’Agence de promotion des exportations du Burkina, la grappe huilerie de Bobo Dioulasso. L’objectif global du projet est de promouvoir le développement du secteur privé pour une croissance inclusive et génératrice d’emplois durables. Cet objectif global est décliné en trois objectifs spécifiques. Il s’agit de consolider les institutions de promotion du secteur privé , de la promotion de la transformation structurelle de l’économie en instaurant un lien entre le renforcement des capacités professionnelles et le renforcement des capacités des institution d’appui au secteur privé et de contribuer à stimuler une croissance tirée par le secteur privé. A noter que la cérémonie de lancement était placée sous la présidence du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA) Hyppolyte Dah. Il a été représenté par son collègue de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Salifou Dembélé et la représentante résidente de la Banque Africaine de développement au Burkina, Antoinette Batumubwira se sont réjouis de la création du PATECE. Pour eux, la création du projet, viendra accroitre l’offre d’emploi au Burkina

Mounbarak SILGA
Ecodufaso/ groupe ecodafrik

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles