Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Lutte anti-terroriste : L’Allemagne annonce une aide de 46 millions d’euros (30 174 084 762 de FCFA)

(Ouagadougou, 1er mai 2019). Arrivée cet après-midi à Ouagadougou, la chancelière allemande Angela Merkel a eu une séance de travail avec le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré au palais de Kosyam. Cette rencontre au sommet a été une occasion pour les deux délégations de revisiter la coopération bilatérale pour un renforcement de l’axe Ouagadougou-Berlin. A l’issue de la rencontre, les deux dirigeants ont animé un point de presse.

 

Selon le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, cette séance de travail avec la chancelière a été couronnée « d’échanges forts enrichissants ». En effet, « l’Allemagne a annoncé une aide de 46 millions d’euros qui devra nous permettre de mieux prendre en charge les questions sécuritaires au Nord et à l’Est de notre pays, et conduire des actions qui aideront à renforcer la résilience des populations dans ces zones » a déclaré le président du Faso.

La coopération entre le Burkina Faso et la République fédérale d’Allemagne remonte aux années 1960 et c’est la première fois qu’un chancelier allemand visite le pays des Hommes intègres. « La première visite d’un chancelier au Burkina Faso est le symbole de liens étroits entre les deux pays et nous souhaitons être aux cotés du Burkina Faso » a soutenu Mme Merkel.

Pour le président Kaboré, « c’est une coopération qui se porte très bien qu’il faut renforcer et consolider »

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, l’Allemagne s’est engagée à soutenir le Burkina Faso dans la formation des forces de défense et sécurité et en matière d’équipement. « Nous allons soutenir le renforcement des capacités de la police » a déclaré la chancelière allemande. Et « il est important que la communauté internationale soutienne le Burkina Faso » a-t-elle ajouté.

Alliée stratégique du G5Sahel dans le combat contre les forces du mal et pour le développement, l’Allemagne est impliquée fortement dans l’opérationnalisation de la force conjointe du G5Sahel. « Nous avons versé notre contribution de 60 millions d’euros au G5 Sahel et nous avons apporté notre soutien dans la formation, dans la mise en œuvre de l’académie de police du G5 Sahel » a souligné Angela Merkel.

Cependant, pour le président du Faso, il est impérieux de résoudre la crise libyenne, épicentre des défis sécuritaires dans la zone du G5 Sahel. Car « au-delà des efforts des uns et des autres, il est nécessaire que l’Europe adopte une position unique sur la question libyenne » a soutenu Roch Marc Christian Kaboré.

Toutes ces questions liées à la sécurité et au développement ont été abordées lors du sommet extraordinaire du G5 Sahel qui a réuni, les présidents burkinabè, malien, nigérien, mauritanien, tchadien, et la chancelière allemande.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles