Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

L’opérateur kényan Safaricom lance un fonds de capital risque pour soutenir la production d’applications

L’opérateur de télécommunication kényan Safaricom a annoncé le lancement d’un fonds de capital risque d’un montant de 1 millions $, afin de soutenir le développement des applications innovantes par des start-up du secteur des TIC basées au Kenya.

Les fonds seront injectés, soit par des prises de participation dans le capital, soit part l’octroi de prêts aux organisations qui seront éligibles, et pourront recevoir entre 75 000 $ et 250 000 $, remboursable au terme d’une période de deux ans. Safaricom qui est contrôlé à 60% par le groupe britannique Vodafone, explique cette initiative par le souci de soutenir l’innovation technologique.

Mais dans les faits, il ressort que dans un marché du mobile qui traverse une période de stagnation pour les services des voix, de nombreux opérateurs du secteur s’investissent à accroitre leurs revenus des services de données. Sur ce point, le M-Pesa (porte-monnaie électronique) qui a été lancé pour la première fois par Safaricom est aujourd’hui au cœur de sa stratégie de croissance des revenus.

Le fonds ainsi lancé sera co-administré et géré par TBL Investment, un gestionnaire d’actifs privés, et qui est présent dans plusieurs secteurs au Kenya, dont celui de la santé, des média et aussi des TIC. Le fonds a aussi investi dans d’autres pays d’Afrique comme la Tanzanie, l’Ouganda et aussi le Nigéria

Idriss Linge
agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.