Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Logements sociaux : Près de 900 souscripteurs de Ouagadougou tirés au sort

Le ministère de l’urbanisme et de l’habitat a procédé, le samedi 4 août 2018 à Ouagadougou, à un tirage au sort des bénéficiaires des logements sociaux et économiques sur le site de Bassinko au Nord-ouest de la capitale burkinabè. Le tirage au sort s’est opéré au profit de 898 souscripteurs de la ville de Ouagadougou.

Des souscripteurs aux logements sociaux et économiques de la ville de Ouagadougou sont désormais situés sur leurs sort. Il s’agit de ceux ayant souscrit pour les logements concernant la zone de Bassinko, au Nord-ouest de Ouagadougou. En effet, le ministère de l’urbanisme et de l’habitat a procédé au tirage au sort des bénéficiaires, le samedi 4 août 2018. La séance de tirage qui a eu lieu au palais de la culture et de la jeunesse Jean Pierre Guingané, a été publique et ouverte à tous. Elle a concerné 898 souscripteurs. Selon les organisateurs, l’opération s’est voulue dans la transparence et l’équité, comme le veut le gouvernement, car s’étant déroulée devant les demandeurs et/ou bénéficiaires par des tirages réalisés par des membres de l’organisation.

logements

… et a concerné les logements du site de Bassinko à Ouagadougou

A l’occasion, le représentant du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Roger Moyenga, a indiqué que le besoin des demandeurs est énorme et varié. Selon lui, ce tirage au sort se justifie par le fait que le nombre de logements est insuffisant par rapport à la demande. Toute chose qui classe certains demandeurs sur la liste d’attente. Ceux qui ont eu la chance d’être tirés, sont devenus bénéficiaires d’un logement, soit  de trois chambres et salons, soit de deux chambres et salon ou soit d’une chambre et salon, selon la demande qu’ils avaient formulée.

Certains demandeurs ont manifesté leur insatisfaction due au type de tirage qui a consisté à se faire tirer au sort par d’autres personnes. «Le bénéficiaire lui-même devrait procéder à son tirage et pas quelqu’un d’autre à sa place», s’est plaint Kindo Amidou, bénéficiaire d’un logement économique d’une valeur de 16 000 000 de francs CFA.

Les couts des logements tirés varient entre 6,5 millions et 16 millions de francs CFA.

S’inscrivant dans l’objectif de faire du droit au logement un droit effectif, «le programme des logements sociaux et économiques est opérationnel», a affirmé le Directeur général du Centre de gestion des cités (CE.GE.CI), Yacouba Salouka. Il a préciser que pour «booster le secteur de l’immobilier et apporter des solutions durables aux nobles et légitimes attentes des populations», au total 1262 logements sont déjà mis à la disposition de la population de Ouagadougou.

L’opération ‘’40.000 logements’’ lancée en mai 2017 par le gouvernement burkinabè, avait permis d’enregistrer plus de 208.000 demandeurs. D’autres localités comme Bobo-Dioulasso, Gaoua, Manga, Pô et Kombissiri connaissent des réalisations en cours.

 

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles