Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Lituanie: une pyramide d’un million pièces pour dire adieu à la monnaie nationale

Les Lituaniens disent adieu à leur monnaie nationale le litas qu’ils quittent pour l’euro au 1er janvier en élevant samedi une pyramide, la plus grande au monde de ce genre, construite avec un million de pièces.
Les enthousiastes ont passé près de trois semaines pour construire cette pyramide haute de 1,13 mètre, composée d’un million de pièces argentées d’un centas (1/100 litas) de 19 millimètres de diamètre chacune et d’une valeur totale de de 10.000 litas (2.900 EUR).
«Elle restera au moins tant que nous avons le litas, donc jusqu’en janvier», a déclaré à l’AFP Vytautas Jakstas, un scientifique de 28 ans de Vilnius, un des initiateurs du projet.
«Nous avons certainement battu le record du monde. Auparavant, la plus grande pyramide de ce genre était composé de 600.000 pièces de monnaie», a déclaré Domas Jokubauskis, 26 ans, un des nombreux bénévoles impliqués dans ce projet.
Après le 1er janvier, toutes les pièces seront remises à une association caritative pour enfants.
Le pays balte de trois millions d’habitants qui a rejoint l’UE en 2004, deviendra au 1er janvier 2015 le 19e membre de la zone euro. Ses voisins baltes l’Estonie et la Lettonie, elles aussi anciennes républiques soviétiques, ont rejoint la monnaie européenne commune respectivement en 2011 et 2014.
Avec l’appartenance à l’UE et, depuis 2004, à l’Otan, l’intégration à l’euro est considérée en Lituanie comme une garantie de sécurité supplémentaire face à la résurgence de la Russie dans la région.
Toutefois, une petite majorité des Lituaniens (49%) se prononce contre l’euro, alors que 47% d’entre eux y sont favorables, selon un sondage Eurobarometre organisé en septembre.
La monnaie nationale, le litas, a contribué à deux reprises à la consolidation de l’Etat lituanien après la libération du joug de Moscou, en 1918 et 1990.
La version lituanienne des pièces d’euro sera frappée du blason national ornant la monnaie nationale depuis le 14e siècle: un chevalier portant une épée et un bouclier.

AFP/20minutes.fr

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles