Connecte-toi avec nous

Développement

   |

L’innovation, moteur de croissance de l’entreprise

L’innovation tient une part importante dans le développement d’une entreprise. Dans une économie de la connaissance, la concurrence entre les entreprises ne repose plus seulement sur les prix mais sur l’innovation. En effet, si l’innovation permet aux entreprises de gagner des parts de marché en commercialisant de nouveaux produits et services, elle leur permet également de réaliser des gains de productivité, d’améliorer la qualité de leurs produits et leur adaptation au marché et donc de gagner en compétitivité.

Le contexte de crise économique actuel, limite les entreprises dans leur développement. La politique et les stratégies économiques de l’entreprise sont primordiales pour qu’elle puisse suivre le marché. Pour être durable et rentable, la stratégie de développement de l’entreprise devra s’appuyer sur l’innovation. Que ce soit au niveau du produit, de la production, du management, de l’organisation,…l’innovation constitue un moteur de croissance pour le futur de l’entreprise. D’ailleurs, la majorité des entreprises augmente le budget alloué à la recherche et développement, attestant de l’importance de ce secteur. Les PME se doivent d’être innovantes pour réussir. En effet, cela leur permet de se démarquer de la concurrence, dégageant ainsi de la valeur ajoutée. Même si elles ne disposent pas d’énormes budgets pour leur département R&D, une démarche stratégique axée sur l’innovation est essentielle pour le développement de l’entreprise. Les PME à fort potentiel (Start-up) mettent d’ailleurs ce département au centre de leur activité. Aujourd’hui, preuve est faite que ces start-up peuvent très vite devenir des leaders mondiaux. L’importance aussi de recruter des créatifs prend donc tout son sens dans une organisation ambitieuse, notamment afin d’apporter des idées nouvelles, tant au niveau du produit, que de la production ou du management.

L’innovation : un défi, un engagement

Dans tous les cas, l’innovation est un facteur important dans l’entreprise moderne, tenant compte notamment du contexte économique actuel. Elle conditionne le comportement du consommateur face au produit de l’entreprise, et surtout la compétitivité de l’entreprise sur le long terme. Véritable levier de croissance des entreprises, l’innovation doit toutefois être associée à une stratégie efficace. La tendance à la hausse des demandes de brevets, au niveau mondial, confirme son importance. Depuis les années 90, les pays développés sont progressivement passés d’une économie de type fordienne à une économie industrielle fondée sur la connaissance, qui plus est mondialisée et financiarisée. L’économie de la connaissance se définit comme la généralisation d’un modèle productif, dans l’industrie et les services, fondé sur les technologies de la communication et les réseaux, couplés à des ressources intensives en connaissance (personnels hautement qualifiés, laboratoires de R&D, etc.) et une organisation réactive accordant une place centrale à l’innovation. Cette renvoie simultanément à trois réalités :
•le passage à une économie industrielle intense en R&D et en innovation ;
•le développement des secteurs propres à l’économie de la connaissance (technologies de l’information et de la communication) ;
•l’augmentation des activités de la connaissance au sein même des activités les plus traditionnelles.
De ce fait, l’économie de la connaissance repose sur la capacité à produire et à gérer les connaissances et les autres actifs intellectuels ainsi que sur la capacité à intensifier les relations entre la science et l’industrie. Mais pour que l’innovation nous fasse bénéficier de tous ces avantages, il faut qu’elle soit efficace. Il faut que le produit de la recherche atteigne les entreprises et les citoyens qui peuvent en faire usage. Les pouvoirs publics doivent alors adopter des politiques propres à encourager l’innovation et qui maximisent les chances qu’elle débouche sur de nouveaux produits et procédés. L’investissement dans le savoir est à la base de l’innovation et du progrès technologique. Cet investissement doit être axé à la fois sur la formation de chercheurs et de travailleurs hautement qualifiés et sur la recherche proprement dite. Au Burkina Faso, des initiatives comme les journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB), la compétition de plan d’affaires, la nuit du mérite,… permettent de développer l’innovation et de renforcer la compétitivité des entreprises.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles