Connecte-toi avec nous

Finances

   |

L’ingénierie financière, un catalyseur de croissance

La finance du haut de bilan constitue une des pierres angulaires des stratégies de croissance quelles que soient la taille, l’activité, ou la localisation de l’entreprise. Contrairement à certaines idées reçues, elle n’est plus l’apanage des seuls grands groupes mais s’impose également comme un axe d’optimisation et de développement pour les dirigeants de PME ou d’ETI.

Expertise en haut de bilan, conseil en fusion-acquisition, apports en capital, structuration de dettes senior… Grandir suppose d’avoir les ressources nécessaires pour déployer ses ailes, s’envoler vers de nouveaux marchés, acquérir d’autres sociétés et se renforcer à l’heure de la mondialisation des échanges et d’une concurrence exacerbée, avec un impératif : la compétitivité.

Un banquier-conseil, pourquoi faire ?

Parce qu’elle touche à la géographie du capital et à la stratégie de développement, une opération de fusion-acquisition est chronophage et complexe. Elle engage l’avenir de l’entreprise et doit être menée avec le plus grand sérieux. S’appuyer sur l’expérience et l’expertise d’un banquier conseil, c’est d’abord avoir une vision globale et exhaustive des pratiques et des acteurs du marché, mais aussi des solutions et opportunités, pour trouver les bons partenaires et les mettre en concurrence. C’est ensuite, en ne menant pas l’opération directement, plus de discrétion dans la démarche ; un vrai atout pour les recherches et les négociations. C’est, enfin, obtenir différentes approches de valorisation de l’entreprise cédée pour être certain de réaliser l’opération au meilleur prix et avec la meilleure structuration.

Le capital investissement, une bonne idée ?

Le capital investissement peut être envisagé à toutes les étapes de la vie de l’entreprise. Au démarrage de l’activité avec le capital-risque ; et à tout moment, pour recomposer son actionnariat. Il intervient également en phase de développement, en complément d’un financement bancaire traditionnel pour soutenir un projet de croissance externe ou interne créateur de valeur. Enfin, au moment de la transmission, le capital investissement peut faciliter la concrétisation d’une opération de reprise en permettant le bouclage du plan de financement du repreneur. Au-delà d’un simple apport en fonds propres, recourir à une société de capital investissement autorise en outre l’accès à un savoir-faire, une expérience, un réseau et une assistance stratégique de proximité, des atouts précieux dans ces moments clés pour l’entreprise.

Au final, que ce soit pour une PME régionale, une start-up prometteuse ou une ETI en pleine internationalisation, une seule ambition est commune à tous ces métiers : être à chaque instant un catalyseur de croissance. Profitez-en !

 

 

 

 

Christophe Descos / linkedin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles