Connecte-toi avec nous

Finances

   |

L’euro monte face au dollar dans un marché sur la réserve

L’euro montait légèrement face au dollar lundi dans un marché tranquille à l’orée d’une semaine chargée en événements macroéconomiques dont une réunion de la Banque centrale européenne et le rapport mensuel sur l’emploi américain.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2469 dollar, contre 1,2443 dollar vendredi à la même heure.

L’euro se stabilisait face à la monnaie nippone à 147,64 yens, comme vendredi.

Le dollar baissait face à la devise japonaise, à 118,40 yens contre 118,65 yens vendredi, après être monté vers 08H35 GMT à 119,14 yens, son plus haut niveau depuis début août 2009.

« Alors que les volumes d’échanges reviennent doucement à la normale après le week-end prolongé de Thanksgiving (jeudi férié aux Etats-Unis), les investisseurs anticipent les rencontres de plusieurs banques centrales importantes cette semaine », la Banque du Canada, la Banque d’Angleterre, et la BCE, ainsi que le rapport sur l’état de l’emploi aux Etats-Unis vendredi qui devrait « donner le ton sur les marchés pour le reste de l’année », a commenté Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

De bons chiffres sur le marché du travail de la première économie mondiale seraient en effet de nature à raviver des espoirs de resserrement monétaire anticipé aux États-Unis, ce qui aurait pour effet d’augmenter le taux de rendement du dollar.

L’euro de son côté « a été peu perturbé par l’annonce d’un recul du PMI manufacturier en novembre, à son plus bas niveau depuis juin 2013 », a relevé le spécialiste.

Après les chiffres de l’inflation en zone euro publiés vendredi montrant un ralentissement de la hausse des prix à son niveau le plus faible depuis octobre 2009 (+0,3%), « les investisseurs continuent de spéculer sur le calendrier de l’annonce de nouvelles mesures de la banque centrale, et surtout de rachats d’obligations d’État », a commenté Michael Hewson de CMC Markets.

De telles mesures, qui s’apparentent à des injections de liquidités dans le système financier, auraient pour but de stimuler l’activité économique, mais aussi pour effet collatéral de diluer la valeur de la monnaie unique européenne.

Et les craintes désinflationnistes étaient renforcées par la dégringolade des cours du pétrole, tombés lundi à des plus bas depuis octobre 2009 à Londres et juillet 2009 à New York, avant de rebondir.

La poursuite de la baisse des cours du pétrole a aussi pénalisé lourdement lundi les devises fortement sensibles aux cours du pétrole, comme le rouble russe qui a perdu plus d’un quart de sa valeur en un mois face au dollar.

Avant de se redresser, le yen est lui tombé à de nouveaux plus bas face au dollar lundi après l’abaissement par l’agence de notation financière Moody’s de la note souveraine du Japon. « Même si cette information ne constitue pas une grande surprise, cela met en lumière les défis auxquels est confrontée la troisième économie mondiale, retombée en récession au troisième trimestre, en prise avec la déflation depuis deux décennies et soumise à des niveaux d’endettement parmi les plus élevés au monde », a commenté Omer Esiner.

Vers 22H00 GMT, la livre britannique progressait face à la monnaie unique européenne, à 79,27 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,5729 dollar pour une livre, après être tombée en début d’échanges asiatiques à 1,5586 dollar, un nouveau plus bas depuis mi-septembre 2013.

La devise suisse baissait légèrement face à l’euro, à 1,2029 franc suisse pour un euro, et montait face au billet vert, à 0,9646 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise a terminé à 6,1506 yuans pour un dollar contre 6,1433 yuans vendredi.

L’once d’or a fini à 1.194,00 dollars au fixing du soir, contre 1.182,75 dollars vendredi. Le « non » massif dimanche des électeurs suisses à la hausse des réserves d’or de la Banque nationale suisse (BNS) pesait un peu lundi sur le cours du métal jaune.

AFP/boursorama.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles